Économie : L’étroitesse du Cices déplorée par la Chambre de commerce de Dakar qui lance un appel à l’État.


Hôte du directeur du Centre international du Commerce extérieur du Sénégal (Cices), Salihou Keïta, pour une visite qu’il effectuait au niveau du site de la Foire internationale de l'agriculture et des ressources animales (Fiara), le Président  de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad), Abdoulaye Sow, a relevé l’étroitesse des lieux. Un site rudement affecté par les constructions de bâtiments à usage d’habitation sur les terres jadis réservées au Cices. Le président Sow qui s’est entretenu avec le directeur dudit centre a porté un plaidoyer pour permettre au Cices de jouer pleinement la mission qui lui a été assignée. 
 
‘’Nous avons déjà visité beaucoup de centres comme le Sia (Salon international de l’Agriculture) de Paris et il y a beaucoup d’hectares qui avaient été mis à la disposition des gens pour leur permettre d’exposer dans divers domaines. Au départ, c’était une dizaine d’hectares réservés à cela. Au Sénégal, par contre, l’espace qui était affecté au Cices s’est fortement rétréci’’. Un constat que le président Abdoulaye Sow dit avoir lui-même fait, pour le regretter.
 
‘’Nous avons constaté que petit à petit, l’espace qui nous était donné au Cices se rétrécit. Nous avons vu aussi que l’autorité (l’État) a créé le Centre d'Exposition de Diamniadio. Cela ne devrait être, pour les acteurs du secteur privé, que le prolongement du Cices. Parce que l’autorité a décidé de rétrécir le Cices, à Dakar, mais en a créé à Diamniadio’’, a-t-il dit pour parler de cette infrastructure de 21 000 m² d’espace d’exposition contenant 6 halls d’exposition de 1 400 à 4 500 m². 
 
‘’Pour nous, les activités sont à Dakar, nous savons ce qui se passe ailleurs, mais le Cices est devenu très étroit par rapport aux autres centres que nous visitons partout dans le monde, sur invitations des partenaires’’, s’est-il plu à répéter, au cours de son discours.
 
Une prise de parole qu’il a mise à profit pour inviter les acteurs de la Cciad et de ceux du Cices à coopérer davantage. ‘’Il faut une synergie qui nous permettra de rassembler nos forces. Je pense qu’on doit faire en sorte de travailler main dans la main. En tout cas, le directeur du Cices nous y invite et nous sommes très heureux de l’accompagner’’, a dit M. Sow. Celui-ci en a profité pour rassurer M. Keïta, le maître des lieux, en lui promettant avec son équipe, d’être à ses côtés pour l’appuyer et l’aider à atteindre ses objectifs.
Jeudi 3 Juin 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :