Économie : L’appel des banques pour l’ouverture, le plus rapidement possible, de la campagne arachidière


Le lancement de la campagne agricole 2020 est très attendu par les banquiers. Ces derniers se sont d’ailleurs réunis récemment et ont ‘’longuement échangé sur la campagne agricole prochaine’’, a annoncé le directeur national pour le Sénégal de la Bceao, Ahmadou Al Aminou Lo, au cours d’une rencontre tenue il y a quelques jours. ‘’Le Conseil national du crédit a rencontré, il y a quelques jours, les acteurs concernés. Ce que nous demandons de plus pressant, c’est l’ouverture, le plus rapidement possible, de la campagne arachidière’’, a-t-il déclaré.
 
Une urgence que le patron de l’agence principal de Dakar trouve légitime. ‘’Il nous faut, nous banquiers, avoir toutes les informations nécessaires. Il faudrait également continuer à soutenir la Sonacos. En outre, il existe d’autres filières, c’est le cas pour l’anacarde, le riz, le coton. À ce niveau, la Banque agricole se dit prête à soutenir cette campagne, mais demande cependant de la transparence. Si transparence il y a, elle s’est engagée à appeler les autres structures bancaires à la rescousse’’, a-t-il annoncé en wolof. 
 
M. Lo a auparavant levé, dans son propos liminaire, un coin du voile sur les échanges avec les acteurs bancaires. ‘’Nous avons passé en revue certains secteurs qui sont dans le plan de relance Plan d'actions prioritaires (Pap2 ajusté) de la phase II du Plan Sénégal émergent (Pse). Lequel a lancé comme défi tout ce qui est souveraineté alimentaire. Et qui parle de souveraineté alimentaire parle de l’agriculture et le directeur général de la Banque agricole ainsi que les autres directeurs généraux des banques  ont échangé sur la nécessité d’un financement accru à l’agriculture sous forme de prêt indiqué, sachant qu’il y a des dispositifs sécurisés renforcés qui se mettent en place sur toutes les filières que cela soit les filières émergentes de l’anacarde au sud, du riz au nord, puisqu’il faut l’autosuffisance en riz que cela soit le coton et l’arachide’’. 
 
Et sur l'arachide, il est évident que la bonne campagne hivernale de cette année se transformera, certainement par une production record d’arachide pour laquelle, le Conseil national du crédit qui s’est réuni la semaine dernière, a émis de fortes recommandations. Des recommandations, dit-il, ‘’pour que la campagne puisse ouvrir très tôt ; que les prix aux producteurs puissent être fixés ; que les moyens financiers de la Sonacos puissent lui permettre de collecter les graines. Mais, surtout que cette problématique entre consommation locale pour les huileries et exportation des graines d’arachide, notamment par les Chinois, puisse être prise en charge par l’État...’’
Jeudi 5 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :