Économie : Ces contraintes qui pèsent sur la fiscalité de notre pays selon le ministère du Pétrole et des Énergies


 
La fiscalité a été ce lundi 24 juin 2019, au cœur d’une rencontre internationale à Dakar. À la cérémonie officielle d’ouverture de la 6e édition de l'Académie internationale sur la justice fiscale (Aijf) où il a représenté le ministre du Pétrole et de l’Énergie, Abdoulaye Dia, Directeur de cabinet du ministre du Pétrole et des Énergies, a précisé que la fiscalité occupait une place importante dans le financement du développement en ce sens qu’elle mobilise et rapporte plus de 80% des recettes du budget national. 
 
Malgré toutes les réformes enregistrées dans notre pays, des contraintes subsistent et pèsent encore sur la fiscalité de notre pays’’. Des contraintes qu’il a bien listées dans son discours prononcé lors de la cérémonie d'ouverture de l'Académie internationale sur la justice fiscale (Aijf). 
Occasion qu’il a cependant mise à profit pour préciser que la ‘’fiscalité ne devrait pas être pour autant un frein au développement et à l’investissement productif ni être déséquilibré. Nous devons donc garder en ligne de mire la nécessité d’assurer en permanence la viabilité des politiques budgétaires par une fiscalité et une administration fiscale équitable et aménager les dépenses publiques sans négliger l’investissement productif privé’’.
 
Plaidoyer pour le paiement du montant d’imposition approprié
 
Directeur de cabinet qui représentait son ministre absent du territoire, il a estimé ‘’nécessaire, voire indispensable de prendre des mesures importantes pour lutter contre les flux financiers illicites. Ce, en prélude de l’exploitation des gisements de pétrole et du gaz, au Sénégal et dans les pays de la sous-région. L'Académie internationale sur la justice fiscale (Aijf) qui, à partir de ce lundi 24 juin 2019, a ouvert une série de formations dédiées, entre autres, aux journalistes africains, donne selon lui, une occasion pour venir à bout de ce fléau et de lutter efficacement contre les pertes de recettes fiscales en cela qu’elle sera un moyen d’outiller les différents acteurs que sont les acteurs de la presse, des administrations, des universitaires, la Société civile’’, entre autres.
 
D’ailleurs, M. Sow juge urgent de mettre en place ‘’les mécanismes nécessaires pour une fiscalité équitable et juste qui n’altère pas, pour autant l’attractivité de nos bassins sédimentaires qui restent sous explorés et qui ont besoin d’investissement dans ce domaine.  Le thème global de la justice fiscale renvoie à l’assurance que toutes les personnes et les entreprises paient le montant d’imposition approprié pour assurer la viabilité et le fonctionnement de la démocratie’’.
Lundi 24 Juin 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :