Eclairage du Ministre des Mines et de la Géologie sur l'intention de partenariat entre l'Etat et la Société turque TOSYALI


Eclairage du Ministre des Mines et de la Géologie sur l'intention de partenariat entre l'Etat et la Société turque TOSYALI
Les allégations de l’honorable Député Mamadou Lamine Diallo sont dépourvues d’objectivité et de fondement.
Monsieur Diallo, vous vous trompez lourdement et vous cherchez à leurrer les Sénégalais en alléguant que la signature du contrat entre l’État du Sénégal et la société turque TOSYALI est « un business de 50 milliards de dollars soit 27.000 milliards de Francs CFA ».
Pour votre information aucun contrat n’a encore été signé à ce jour avec cette société; il s’agit simplement d’un Mémorandum Of Understanding (M.O.U), c'est-à-dire un accord préliminaire qui réaffirme les intentions des deux parties à entamer et à approfondir les négociations en vue de la signature d’un Accord cadre d’investissement, préalable à toute convention minière et sidérurgique que ne pourrait intervenir qu’après des études de préfaisabilité et de faisabilité satisfaisantes et le tout conformément à la législation minière contenue dans la loi n°2016-32 du 08 novembre 2016 portant Code minier et son décret d’application.
C’est pour rompre d’avec ces pratiques odieuses et contraires à tout esprit d’émergence, que le Président, Son Excellence Monsieur Macky Sall s’est investi très tôt à récupérer le titre minier naguère attribué à Arcelor Mittal.
Depuis lors, la nouvelle orientation stratégique déployée a pu permettre à tous les investisseurs internationaux potentiels de déposer leurs manifestations d’intérêt recueillies et étudiées par MIFERSO.
Sur ce, l’offre faite par la société turque TOSYALI HOLDING leader mondial de la production d’acier, de mettre en place un complexe minier et sidérurgique basé sur une production annuelle de quatre millions (4.000.000) de tonnes par an.
Pour votre gouverne, la concession minière dont vous faites allusion est scindée en trois (03) parties et ledit projet va se situer dans l’une de ces trois parties représentant environ le 1/10 de la concession totale donc vous vous êtes doublement trompé.
Aujourd’hui, un MOU a été signé et un Comité technique regroupant les différents ministères concernés et Directions a été mis en place pour étudier les propositions faites par TOSYALI comme le stipule la constitution qui prend en compte l’intérêt du Sénégal et de sa population.
En définitive, il parait important de lui rappeler que tous les projets miniers sont instruits en conformité avec les lois et règlements du pays notamment la loi N°2016-32 du 08 novembre 2016 portant Code minier et son décret d’application.
Aissatou Sophie Gladima
Ministre des Mines et de la Géologie
Samedi 27 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :