ÉTATS-UNIS : Victoire démocrate en Alabama, défaite majeure pour Trump

Aux Etats-Unis, l'Alabama connait son nouveau sénateur. Le démocrate Doug Jones a remporté l’élection face au controversé Roy Moore avec 49,7% des voix contre 48,6% pour le candidat républicain. Ce dernier, un ancien juge ultraconservateur avait été accusé d’attouchements sexuels. Ce résultat est une surprise, mais c’est surtout un lourd revers politique pour le président Donald Trump.


C’était totalement inattendu, mais Doug Jones l’a fait, il a battu Roy Moore. « J’ai attendu ce moment toute ma vie et maintenant je ne sais pas quoi dire », a lancé le candidat démocrate, désormais sénateur, visiblement ému lors de sa première déclaration à son quartier général de campagne, avant d’ajouter : « nous venons de montrer que l’Amérique pouvait être unie ».

Dans son discours de victoire, Doug Jones a remercié les minorités afro-américaines et latinos qui semblent avoir largement voté pour lui. Cet ancien procureur, ardent défenseur des droits civiques, se présentait face à sa parfaite antithèse politique, l’ancien juge Roy Moore, qui va voter à cheval et n’hésite pas à brandir une arme en plein meeting. Il est le champion de la droite religieuse qui cite la bible en permanence, homophobe, anti-islam, accusé d’antisémitisme et qui, pour le moment, refuse de concéder sa défaite.

L’Alabama n’avait pas envoyé de sénateur démocrate au Congrès depuis 25 ans. Donald Trump a par ailleurs félicité Doug Jones pour sa victoire sur Twitter.

 L’Alabama est un bastion républicain, l’un des Etats les plus conservateurs des Etats-Unis. Ici, Donald Trump avait écrasé Hillary Clinton en 2016 avec 62 % des votes. C’est donc une défaite majeure pour le président américain qui s’est engagé pleinement dans la campagne derrière le candidat républicain Roy Moore qui est brutalement sanctionné par les électeurs après les affaires d’agressions sexuelles dans lesquelles il a été mis en cause.

Neuf femmes l’ont accusé publiquement, dont une qui était âgée de seulement 14 ans au moment des faits.

Quand le scrutin est serré à ce point, ce n'est pas terminé. Nous devons suivre les règles et recompter les voix. Et nous espérons que la presse va nous permettre de comprendre quelle est la situation.

C’est une très mauvaise nouvelle pour la Maison Blanche. Non seulement, le parti républicain n’a plus qu’une seule voix d’avance au Sénat et il sera de plus en plus difficile d’y faire voter le programme présidentiel. Mais les électeurs ont également très clairement déclaré avec ce résultat qu’ils étaient sensibles aux affaires de harcèlement et d’agressions sexuelles. Des affaires qui menacent aussi personnellement le président Donald Trump.
Mercredi 13 Décembre 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :
QUI EST EN CRISE !

QUI EST EN CRISE ! - 17/07/2018