ENFANTS ÉGORGÉS À TOUBA / Dix jours après, le meurtrier toujours pas arrêté par la Dic, malgré...


ENFANTS ÉGORGÉS À TOUBA / Dix jours après, le meurtrier toujours pas arrêté par la Dic, malgré...
Au moment où ces lignes sont écrites, la police scientifique qui a été dépêchée à Yoonu Darou pour enquêter sur le meurtre de Serigne Mbacké Madina Touré et Mame Daouda Touré,  enfants égorgés dans la nuit du 26 septembre derniers, semble avoir bouclé ses fouilles. Plusieurs pièces à conviction ont été recueillies dans la maison où le crime a été commis et dans celle d'à côté. Parmi les pièces trouvées et qui ont, visiblement, servi dans l'assassinat des enfants, il y a un couteau. 

Seulement, l'enquête n'a pas encore permis, officiellement, de mettre la main sur le meurtrier alors que le drame a eu lieu depuis une dizaine de jours.  Bara Touré, père des victimes et mareyeur de son état, est toujours aux soins à l'hôpital Matlaboul Fawzeïni de Touba. Selon le directeur de l'hôpital qui s'est rendu sur les lieux du crime accompagné du maire de la commune de Touba et du sous-préfet, son pronostic vital n'est plus engagé. Sur place, on note la présence discrète d'un policier en civil.

À Touba, les populations ont hâte de découvrir le mystère qui se cache derrière cet acte ignoble... Le temps de la Dic n'étant pas celui du citoyen lambda, il faudra peut-être encore attendre quelques jours. ENCORE...
Lundi 7 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :