EMPLOI DES JEUNES : la stratégie gagnante de Jumia


Dans la cruciale et urgente question de l’emploi des jeunes, le président Sall a reconnu, début avril, que la lutte contre le chômage nécessitait "un nouvel élan". Jumia, leader du commerce électronique a déployé, depuis cinq ans, une stratégie qui porte aujourd’hui ses fruits avec 200 salariés directs, plus de 2.000 vendeurs et des milliers d’autres emplois indirects à travers sa collaboration avec une quinzaine de sociétés de livraison.
 
« J’ai intégré Jumia en novembre 2019 à partir d’un cabinet d’intérim, se réjouit Lamané Sylla Fall, la jeune responsable des achats de l’entreprise de e-commerce.  Après un mois, mes responsables m’ont proposé un contrat permanent. J’ai ainsi été affectée au service client du département logistique ». Pour la jeune femme, il n y a pas eu de plafond de verre comme le veut la politique interne du groupe. En effet, un mois plus tard, elle a commencé à exercer des tâches en RH. Un an plus tard, elle entame un nouveau cycle en faisant des achats pour le groupe. « J’en suis devenue la responsable depuis un mois. Être dans un groupe où il est possible d’avancer rapidement tout en étant formé à d’autres métiers en interne est une excellente opportunité pour les jeunes », témoigne-t-elle. Des jeunes avec un parcours professionnel aussi réjouissant, Jumia en compte plusieurs. Avec des salariés ayant une moyenne d’âge en dessous de 30 ans, l’entreprise spécialisée sur le commerce électronique a toujours fait de la politique de recrutement des jeunes son leitmotiv. En effet, elle a créé 200 salariés directs et emploie plus de 2.000 vendeurs dont 200 durant les quatre dernières semaines (avril – mai 2021).

Former et employer
Créer des emplois mais aussi participer à la formation des jeunes fait partie des missions de Jumia. La politique de former les jeunes pour une meilleure intégration au marché du travail est au cœur de l’ADN de l’entreprise. Pour cela, dans son organigramme, il y a deux agents acquisitions dont la mission principale est de former les vendeurs à l’utilisation de la plateforme. Ces formations peuvent également prendre plusieurs formes : par vidéo (tuto), à travers la mise à disposition de la documentation sous forme de PDF, ou bien encore en mode présentiel avec une heure de pratique sur la plateforme afin de maîtriser les outils technologiques pour la gestion de la boutique de manière globale. Dans le secteur des emplois indirects, Jumia travaille avec une quinzaine de sociétés de livraison. "Plus de la moitié de nos partenaires de livraison sont des entreprises individuelles ou des GIE constituées par des jeunes qui souhaitent se lancer dans la logistique. Nous les accompagnons dans la structuration de leur entreprise, la formation de leurs équipes mais aussi le suivi et le développement de leur activité”, informe Seynabou Diakhoumpa, Responsable logistique à Jumia.
 
Certains de leurs partenaires ont commencé comme entreprise individuelle avec un livreur et sont maintenant des sociétés de livraison reconnues, qui livrent pour Jumia partout dans le Sénégal et emploient des dizaines de personnes. "L'un de nos objectifs principaux est de participer à faire grandir toutes les jeunes structures ambitieuses qui travaillent avec nous. Plus récemment, avec notre projet de points relais, nous permettons à plus d'une vingtaine de jeunes acteurs (multiservices, boutiques, salons de beauté, etc.) de générer des revenus additionnels en remettant les colis de Jumia à nos clients. Cela permet également de donner de la visibilité à leur activité et d'attirer un nouveau type de trafic", confie Mme Diakhoumpa.
 
De par cette stratégie globale mise en place, Jumia est un acteur actif de l’employabilité des jeunes au Sénégal. Celle des vendeurs se scinde en deux parties : ceux à temps plein et ceux à temps partiel, comme de nombreux étudiants désireux d’avoir une expérience professionnelle avant de finir leurs études.
 
Lundi 17 Mai 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :