Duo Madické Niang-Massaly : Quand le premier coupe des oignons, c'est le second qui pleure...

Me Madické Niang dirige sa coalition avec une poignée de conseillers et de collaborateurs, qui se surnomment «Madickéistes». Parmi eux : le tandem de choc, Mouhamadou Massaly et Mafatim Thiam. Des libéraux aux méthodes commandos assumées.


L’ancien leader des Jeunesses wadistes est l'un des hommes de confiance du candidat de la coalition «Madické 2019», avec qui il fonctionne en totale symbiose durant la campagne électorale.

«Je l’ai rejoint par devoir de loyauté et de principe. Nul ne peut douter de sa loyauté, de son engagement sans faille et de l’amour qu’il a pour son pays.

Madické voulait faire sortir le PDS de l’impasse, après que Karim Wade a été recalé par le Conseil constitutionnel. Aujourd’hui, il a eu raison sur nous tous », avoue le responsable libéral réputé très proche de la famille Wade.

C'est d'ailleurs là que Madické et Massaly  se sont rencontrés et rapprochés. 

 

Cacique du Parti démocratique sénégalais (PDS), Mouhamadou Lamine Massaly a surpris son monde en décidant de soutenir le «camarade» Madické Niang, candidat à l’élection présidentielle. Personne n’aurait cru que le jeune «wadiste» pourrait tourner le dos au Pape du Sopi pour rejoindre le dernier ministre des Affaires étrangères avant la chute de Me Wade. 

 

«Rien d'anormal! Bien avant que le président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie n’officialise sa décision, j’avais réclamé un plan B pour l’élection présidentielle et pour le PDS. J’étais le premier à proposer une candidature de recours. Cela n’enlève en rien notre loyauté vis-à-vis de Abdoulaye Wade et de son fils Karim. Le PDS ne pouvait pas ne pas avoir un candidat », a réaffirmé Massaly. Un choix qui n’a pas été du goût de certains libéraux, en plein feuilleton concernant le PDS et Karim Wade. 

 

Le jeune libéral est très présent lors des caravanes «Jamm Ak Xéwal». L'homme qui fait décoller les foules et qui les fait atterrir, c'est lui. En meeting, Mouhamadou Massaly est toujours là, debout à la droite de Madické Niang à prendre des notes, mais aussi à prendre la parole, avant son mentor. Un peu comme s’il était ce que «Madické 2019» peut produire de plus pur. «Je vais continuer à l’épauler dans l'aventure de ‘’Madické 2019’’», a assuré Lamine Massaly, connu pour son "arrogance". Son meeting à la Place de France (Thiès) est prévu mardi. Mobiliser, au risque de se décrédibiliser?

Vendredi 15 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :