Droits des enfants : Un projet de renforcement de la gouvernance locale pour la réalisation des droits des enfants lancé


Un projet « de renforcement de la gouvernance locale pour la réalisation des droits des enfants dans la région de Kolda » a été officiellement lancé ce matin par le ministre de la Bonne gouvernance et de la Protection de l'enfance, Ndèye Ramatoulaye Guèye Diop. Ce projet de l’ONG Espagnole EDUCO, vient en appui à la stratégie de protection des enfants au Sénégal, dans le souci de contribuer à une meilleure prise en compte de leurs droits. Selon le ministre, ce projet concourt à la réalisation des ambitions Gouvernementales au profit des enfants.
« Mon engagement est mon engouement sont d’autant plus importants qu’une telle initiative vient renforcer le cadre partenarial entre les différents acteurs du secteur. Cette initiative, a-t-elle continué, « constitue au delà de l’appui à l’offre de service publique, une opportunité de prise en compte du genre et du respect du droit à la participation en ce sens qu’elle prône l’implication des enfants, des adolescents, et de leur entourage dans tous les processus les concernant ».
Julio Molinario Valls, Président du Conseil d’administration de EDUCO s’est lui dit convaincu que la réussite de ce projet dépend de l’implication de tous les acteurs et que le rôle de la société civile est d’accompagner l’État à mettre en place ses politiques et stratégies. « C’est la raison pour laquelle, ce projet est né à l’issue d’un processus participatif et collaboratif de plus de 6 mois » a-t-il expliqué.
Pour Educo a-t-il poursuivi,  le droit de l’enfant à la participation est au cœur de toutes nos actions sur le terrain. « Nous sommes persuadés que les enfants doivent être les promoteurs de leur propre développement. Et c’est pourquoi nous avons choisi de travailler avec comme partenaire «  Jeunesse action », avec qui nous partageons la même vision et les mêmes valeurs ».
Pour finir M Molinari s’est persuadé que le département de Médina Yoro Foula connaitra des progrès considérables en termes de développement d’ici 2030 avec cette union des efforts vers un objectif commun.
Jeudi 8 Mars 2018
Dakar actu




Dans la même rubrique :