Dr Annette Seck Ndiaye, Directrice de la Pna : « Ce qu'a coûté la prise en charge des cas de Covid-19 »


La directrice générale de la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (Pna) Annette Seck Ndiaye, a présenté le bilan annuel de la gestion de la Covid-19 par sa structure. À cet effet, Mme Ndiaye a saisi l’occasion pour faire savoir que la Pna a joué un rôle essentiel dans la riposte à la Covid-19 malgré un contexte marqué par une crise sanitaire brutale sans précédent dont les conséquences immédiates ont lourdement affecté la chaîne de production, d’approvisionnement en médicament et produits essentiels au niveau mondial.

 

Ainsi, elle précise à cette occasion que la Pna a intégré le dispositif de riposte mis en place par le ministère de la santé et de l’Action sociale au niveau central et régional afin de mettre en œuvre avec célérité et efficacité les recommandations issues des différents comités de coordination. « Le dispositif de la Pna a été renforcé en application sous la directive du président Macky Sall, qui lors des conseils des ministres du 04 mars 2020, a invité le ministère de la santé Abdoulaye Diouf Sarr à accélérer au sein de la PNA, l'acquisition, la mise à disposition et la distribution de produits matériels consommables et essentiels pour une prise en charge adéquate des cas suspects et confirmés dans les structures sanitaires et veiller à la constitution systématique d’un stock de sécurité », a-t-elle souligné.

 

Dans le cadre de l’acquisition et du stockage, le Docteur Ndiaye informe que la pharmacie nationale d’approvisionnement a procédé à une évaluation exhaustive des produits de santé nécessaire à la riposte tant en ce qui concerne le volet préventif que pour le volet curatif. Cette évaluation, dit-elle, a permis de collectionner 107 produits traceurs et de procéder à une commande pour renforcer les stocks existants afin de prendre en charge les besoins des structures sanitaires et des traitements épidémiologiques mis en place par le ministère de la Santé.

 

Sur la base d’estimation de leurs besoins, explique Annette Seck Ndiaye,  la Pna a acquis des médicaments et autres produits de santé destinés à la riposte,  mais aussi à la prise en charge des maladies autres que la Covid-19. Il s’agit, selon elle, des produits pour la Covid-19, des consommables de diagnostic des équipements de protection individuelle, du matériel des consommables de protection et les médicaments pour la prise en charge des cas graves, des cas simples et des cas sévères pour un coût de plus de 7 milliards 490 millions 904 991 francs cfa de médicaments pour faire face à cette demande ».

 

Plus de 8 milliards destinés  à la prise en charge des maladies chroniques

 

Avec l’avènement de la 2ème vague et les besoins spécifiques pour la prise en charge des cas graves avec une forte demande en consommable des services de réanimation avec les masques pour ventilation non évasive, masque à oxygène, masque à haute concentration etc... D’autres acquisitions de produits spécifiques à la riposte n’ont pas été interrompues pour autant l’approvisionnement des produits hors Covid-19 dont les acquisitions se sont élevées pendant toute la période à 6 milliards 462 millions 95 289 francs Cfa. Il s’agit également de produits destinés à la prise en charge des maladies chroniques à savoir les médicaments pour le diabète, l’hypertension, le cancer, les médicaments contre les maladies cardiovasculaires, la dialyse et les autres médicaments essentiels pour un coût de 8 milliards 372 967 462 francs Cfa. 

 

Pour garantir un accès équitable aux médicaments et aux produits de santé sur l’ensemble du territoire, la pharmacie nationale a pris toutes les dispositions logistiques nécessaires pour assurer la distribution des produits de santé au niveau des 42 centres de traitement épidémiologiques hospitaliers, extra hospitaliers, des hôpitaux n’ayant pas de centre de traitement épidémiologique et des régions médicales à travers les pharmacies régionales d’approvisionnement. Ainsi, plus de 5 millions de masques ont été distribués, des gants, des combinaisons, des produits de protection etc. La Pna a distribué plus de 50 000 doses d'Hydroxychloroquine et 16 000 doses d'azithromycine.

 

Approvisionnement gratuit des services

 

La fourniture des produits de santé aux structures de santé bénéficiaires des patients a été entièrement prise en charge par les fonds force covid-19 mis en place par l’État et aujourd’hui totalement gratuite aussi bien au niveau des structures de santé que les patients et des produits de santé à hauteur de 1 milliard de 400 millions de francs Cfa à la dispositions des bénéficiaires répartie comme suit : 11 millions pour les structures d’aide au diagnostic, les 14 régions médiales 316 millions de francs Cfa, les 42 centres de traitement épidémiologique, 683 millions et les 14 structures non érigés en centre de traitement épidémiologique à Dakar 177 millions et les 12 établissements publics de santé non érigés en CTE au niveau des autres régions à 209 millions de francs Cfa. En dehors de la distribution des produits de santé dans le cadre des fonds de force Covid-19, le secteur privé et autre structure de l’État ont également été approvisionnés pour un montant total 305 millions de francs cfa.

 

Le Sénégal a acquis 200 000 mille doses du vaccin de Sars Cov 2 et de Sinopharm

 

Dans le cadre de la vaccination, l’État du Sénégal a acquis au mois de février 2021, 200 000 mille doses du vaccin Sars Cov 2, de Sinopharm et la PNA a assuré la prise en charge du volet logistique pour ce qui concerne les activités de réception et de stockage dans les conditions optimales. Ainsi, 97 500 doses ont été distribuées lors du premier passage et 73 562 doses seront distribuées dans le 2ème passage avec un stock de sécurité 28 938 doses pour permettre aux structures de santé d’administrer les 2èmes doses de vaccin dans un délai de 21 jours.

Mardi 2 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :