Double meurtre de Médinatoul Salam : Des accusés « aveuglés par leur foi » seront fixés sur leur sort ce lundi.


Double meurtre de Médinatoul Salam : Des accusés « aveuglés par leur foi » seront fixés sur leur sort ce lundi.
Sept ans après le meurtre de Bara Sow et Ababacar Diagne, Cheikh Béthio Thioune et Cie connaîtront leur peine, au terme d'un très long feuilleton judiciaire. Ils seront fixés sur leur sort ce lundi. La Chambre criminelle du TGI de Mbour va enfin donner son verdict dans le procès du double meurtre de Médinatoul Salam.

En attendant, les accusés avaient exprimé leurs regrets. Ils ont été rongés par ce sentiment au moment de prononcer leurs derniers mots, au dernier jour du procès, jeudi. Momar Tall Diop a admis ses erreurs devant le juge Thierno Niang. « Nous avons tout simplement été trahis par notre passion. Personne ne nous a dit de tuer qui que ce soit », a-t-il dit. Il n’a cessé de plaider par la voix de ses avocats, son fanatisme attribué notamment à son dévouement envers son marabout Cheikh Béthio.

Les autres co-accusés du guide des Thiantacounes, jugé par contumace dans cette affaire, ont abondé dans le même sens. Samba Fall dit avoir un petit regret, celui de n'avoir pas fait preuve de dépassement pour éviter la bagarre. « Nous avons été inconscients. Je ne nie rien », a dit l’accusé. 

Me Mamadou Moïse Ndior, avocat de la défense, a révélé que les accusés ont tout juste été « aveuglé par leur foi ». D’ailleurs c’est cette foi qui a fait qu’après avoir effectué deux ans à l’université, l’accusé Abdoulaye Diouf a viré pour devenir le ferrailleur de son marabout…
Lundi 6 Mai 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :