Double attaque à Boulkessy et Mondoro : Un nouveau bilan fait état de 38 soldats maliens tués, le groupe Ansarul Islam pointé du doigt


 
Le bilan de soldats maliens ayant perdu la vie dans la double attaque de lundi et mardi, ciblant les camps de Mondoro et de Boulkessy, non loin de la frontière du Burkina Faso, est monté à 38, a reconnu le ministre de la Défense Ibrahima Dahirou Dembélé dans une sortie télévisée.
 
Un premier bilan fourni mardi dernier par le gouvernement malien faisait état de 25 soldats tués et d’une soixante de portés disparus.
 
Dans la nouvelle communication du gouvernement malien, il est affirmé que 33 soldats ont été retrouvés en vie dont huit reçoivent des soins.
 
Les assaillants auraient perdu 15 des leurs lors de ces assauts, selon le gouvernement malien.
 
Un deuil national de trois jours a été décrété par le président Ibrahim Boubacar Keita, à partir du jeudi 03 octobre.
 
Le G5 Sahel auquel appartient le Mali, a attribué la double attaque au groupe jihadiste burkinabé, Ansarul Islam.
 
Des spécialistes des organisations jihadistes du Sahel n'écartent pas la possibilité d'un appui des autres groupes présents dans la zone, notamment le Groupe de soutien à l'Islam et aux Musulmans (GSIM) et l'État islamique dans le Grand Sahara (EIGS)...
Vendredi 4 Octobre 2019
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :