Don de 200 000 doses du vaccin chinois contre la Covid-19 au Sénégal : Diouf Sarr se rétracte sur les réseaux sociaux, le ministère s'explique...


Sur Facebook et Twitter, le ministre de la Santé a annoncé un don de 200 000 doses du vaccin Sinopharm fait par la Chine au Sénégal. « Le Président Xi Jinping réaffirme son amitié à Son Excellence Macky Sall et son attachement à la coopération sino–sénégalaise. Cela témoigne d’un engagement commun résolu à vaincre la Covid-19 », s'est réjoui Abdoulaye Diouf Sarr. 

Mais aussitôt publiés, les posts ont été supprimés des deux réseaux sociaux pour des raisons que nous ignorons pour le moment.

Les gestionnaires de ces pages sont-ils allés trop vite en besogne ? Cette information devait-elle être tue le temps que le Sénégal arrête une stratégie pour démarrer sa campagne de vaccination à l'instar des autres pays africains ?

Contacté par Dakaractu, un responsable au ministère de la Santé a avoué une erreur de communication et a tenu à préciser qu'il n'y a pas encore eu de don de vaccin de la part de la Chine. Selon notre interlocuteur, c'était une réunion technique pour voir comment aller vers cette éventualité et dans quel cadre permettre au Sénégal de disposer de vaccins au-delà de l'Initiative Covax à laquelle il a déjà adhéré pour ne pas être laissé en rade.

Développé par le Wuhan Institute of Biological Products, le vaccin Sinopharm est testé au Maroc et autorisé en Jordanie. Le premier pays africain, les Seychelles a démarré sa campagne de vaccination avec un don de 50 000 doses de Sinopharm offertes par les Émirats arabes Unis.

Jusqu'à cette annonce du ministre de la Santé sorti de son contexte si on en croit son service communication, le Sénégal n'avait pas encore choisi de candidat. C'est du moins, ce que le président de la République a laissé entendre lors de son face à face avec les journalistes le 31 décembre. Participant à la conférence de presse tenue par le Gouvernement suite à la ré-instauration de l'état d'urgence, Abdoulaye Diouf Sarr avait annoncé l'élaboration d'un plan en vue de la campagne de vaccination pour endiguer le coronavirus qui a connu un rebond au Sénégal.
Mardi 12 Janvier 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :