Division au sein de l'APR à Tamba : « Tous les problèmes notés au sein de la coalition, Sidiki Kaba en est le principal responsable" (Mame Balla Lo, Maire).


Le coordinateur départemental de l’APR, par ailleurs Maire de la commune de Tambacounda, est une nouvelle fois monté au créneau pour dénoncer l’attitude du ministre Sidiki Kaba.
« Depuis son arrivée dans la politique en 2013, il ne fait que me mettre des bâtons dans les roues. »
Toujours selon lui, « tous les problèmes notés au sein  de la coalition, le MAESE en est le principal responsable. Et cela se traduit encore par ses agissements à un mois de la présidentielle. En ma qualité de maire de la ville, le poste de plénipotentiaire de la coalition BBY me revient de droit, mais Sidiki a tout fait pour m’écarter. Sinon comment expliquer le fait que  tous les autres maires du département soient désignés plénipotentiaires à l’exception de celui de Tambacounda que je suis. Il y’a une volonté manifeste du ministre de me barrer la route, mais ça ne passera pas. Nous étions là depuis le début, donc ce n’est pas maintenant que nous allons disparaître », martèle le premier magistrat de la ville.
Il poursuit et précise, « nous nous sommes battus pour le triomphe du président Macky Sall. Et nous allons continuer ce combat. Les agissements du ministre ne nous ébranlent guère. Il veut s’imposer par la force, c’est ce qui est déplorable. Nous allons convoquer dans les jours à venir tous les militants et responsables de la coalition pour mettre en place le comité électoral communal et départemental. Nous avons toujours gagné les élections et nous comptons rééditer cet objectif. Sidiki Kaba ne fait que diviser les membres de BBY. Partout ce sont les mêmes  complaintes à l’encontre du ministre. De Koumpentoum à Bakel en passant par Tambacounda et Goudiry, les responsables se regardent en chiens de faïence à cause du Maese. Trop c’est trop nous n’allons plus le laisser faire. Sidiki Kaba veut m’écraser, mais il n’arrivera pas à ses  fins  », clame Mame Balla. Le maire est rejoint dans ce combat par le responsable des jeunes de l’Apr Maodo Diallo. Ce dernier n’est pas passé à son tour par quatre chemins pour décrier la façon de faire du ministre.« Me Kaba a convoqué (samedi matin) une assemblée  générale pour l’installation du comité électoral chez lui. Ma surprise a été de constater l’absence du maire qui est le coordinateur du parti. C’est pourquoi j’ai quitté la salle après avoir exprimé mon désaccord par rapport à ce que je qualifie d’injustice. Même son de cloche pour le responsable de la Cojer Badara Diouf qui affirme que « Sidiki Kaba nous provoque et il nous trouvera sur le terrain. Nous n’accepterons pas qu’il dirige les opérations. Ce sera œil pour œil dent pour dent, car les populations sont avec nous ».

Interpellé, Me Sidiki Kaba minimise et invite Mame Balla Lô à se joindre au grand groupe : « L’heure n’est pas aux querelles, mais plutôt au travail, à l’unité pour la victoire. Je tends la main tout le monde, mais plus particulièrement à Mame Balla Lô car sur les 9 Maires du département, il est le seul absent au combat unitaire de la majorité présidentielle», clarifie le ministre Kaba mandataire de cette coalition.

Le camp présidentiel déroule ainsi à Tambacounda un autre épisode d'une guerre intestine, malgré les invites du chef de l'État lors de sa dernière visite. Cette divergence au sommet de l’Apr au niveau départemental, pourrait avoir un impact négatif sur le scrutin du 24 Février prochain pour le candidat Macky Sall. 
Lundi 28 Janvier 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :