Disponibilité de données fiables : Mise en place d’un dispositif national performant de veille environnementale


Pour relever le défi de la disponibilité de données fiables, désagrégées et prendre en charge la forte recommandation de Monsieur le Premier Ministre, lors de la troisième édition de la Conférence Nationale sur le Développement Durable, le Ministère de l’Environnement et du Développement durable à travers la Direction de la Planification et de la Veille environnementale, définit les axes pour la mise en place d’un dispositif national performant de veille environnementale et d’un mécanisme de concertation et de dialogue entre les parties prenantes autour des ressources pétro gazières.
Cependant, il convient de noter la problématique de la disponibilité de données fiables, désagrégées, qui reste encore un défi.
Pour relever ce défi, il est nécessaire de mettre en place un dispositif national intégré de veille garantissant la détection, l’alerte au regard des évolutions tendancielles de l’environnement et permettant d’orienter la formulation et l’élaboration des politiques et stratégies de développement durable.
Selon le Directeur de la Planification et de la Veille Environnementale (DPVE), le Colonel Ibra Sounkarou Ndiaye, ce dispositif permettra également de prendre en charge la forte recommandation de Monsieur le Premier Ministre, lors de la troisième édition de la Conférence Nationale sur le Développement Durable (CNDD 3) qui s’est tenue au mois de  mai dernier  au CICAD, sous le thème « pour une exploitation saine et durable des ressources pétrolières et gazières », consistant à mettre en place un dispositif national performant de veille environnementale ainsi qu’un mécanisme de concertation et de dialogue entre les parties prenantes autour des ressources pétro gazières.
La mise en place de ce dispositif, a valu l’organisation d’un atelier qui s’est tenu les 29 et 30 novembre 2018 à l’hôtel Wakola Cheikh Anta Diop, avec la participation active des différentes parties prenantes (ministères sectoriels, sociétés pétro gazières, société civile, recherche).
Cette rencontre qui s’est tenue à quelques jours de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques prévue à Katowice, a permis de proposer des axes pour un dispositif national fonctionnel de veille afin de garantir l’efficience de la gestion de l’environnement et des ressources naturelles.
Lundi 3 Décembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :