Disparition de Badara Mamaya Sène : Les condoléances du président de la FIFA, Gianni Infantino, à la FSF.

Suite à la disparition de l'ancien arbitre international sénégalais Badara Mamaya Sène, ce lundi 22 juin à Rufisque, le président de la FIFA Gianni Infantino n'a pas tardé à adresser ses condoléances à la fédération sénégalaise de football (FSF) dirigée par Me Augustin Senghor. Une marque d'attention particulière qui démontre la dimension internationale de l'illustre disparu qui a porté très haut l'arbitrage Africain partout dans le monde. La mémoire de l'ancien maire de la ville de Rufisque qui repose désormais dans la même localité, a été ainsi saluée...


Monsieur

Augustin Senghor

Président

Fédération Sénégalaise de Football

 

Zurich, le 23 juin 2020

 

En mémoire de Badara Mamaya Sène

 

 

Monsieur le Président, cher Augustin,

 

C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de l’ancien arbitre international, Badara Mamaya Sène.

 

Arbitre FIFA de 1984 à 1993, Badara a officié lors du Tournoi Olympique de Football à Séoul en 1988, ainsi que lors de la Coupe du Monde Juniors de la FIFA en Arabie Saoudite en 1989. Il a également arbitré lors des Coupes d’Afrique des Nations de la CAF en 1988, 1990 et 1992, durant laquelle il siffla la finale.

 

En tant que Membre de la Commission des Arbitres de la FIFA de 2002 à 2017, Vice-Président de la Commission des Arbitres de la CAF entre 2012 et 2017, ancien instructeur et inspecteur d’arbitres de la FIFA, ancien directeur du département des arbitres de votre fédération, Badara a contribué au 

développement du football au Sénégal, en Afrique et dans le monde. 

 

Nom important de l’arbitrage africain, son héritage et ses réalisations, sur et en dehors du terrain, ne seront pas oubliés.

Au nom de la communauté internationale du football, je tiens à exprimer notre sympathie à la Fédération Sénégalaise de Football, ainsi qu'à la famille, aux amis et aux proches de Badara Mamaya Sène.

 

Nous espérons que ces souvenirs et nos mots de soutien contribueront à apporter un peu de paix et de réconfort en cette période difficile.

 

Veuillez croire, Monsieur le Président, cher Augustin, à l’expression de ma considération émue.  


Mercredi 24 Juin 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :