Disparition d’un Boeing en Indonésie : des débris suspects retrouvés au large de l’archipel.


La compagnie indonésienne Sriwijaya Air a perdu le contact avec un Boeing 737 peu après son décollage de la capitale Jakarta, a annoncé le ministère des Transports indonésien.
L'avion transportait 62 personnes, dont 56 passagers et six membres d’équipage.

L’appareil de Sriwijaya Air reliant Jakarta à Pontianak sur l'île de Bornéo a perdu le contact peu après 14 h 40 locales (7 h 40 GMT), renseigne le porte-parole  du ministère des transports au micro de France24.


En temps normal, un vol parti de l'aéroport international de Jakarta Soekarno-Hata prend normalement 90 minutes pour arriver à Pontianak mais, le boeing 737-500 aurait disparu des radars quelques minutes après le décollage, alors qu'il survolait la mer de Java.
"Les coordonnées ont été établies et transmises à tous les navires de la marine", a annoncé Abdul Rasyid, un officier de la marine indonésienne, après qu'un responsable des services de secours a annoncé le déploiement "d'équipes et bateaux sur le site probable où (l'appareil) est tombé après avoir perdu le contact" avec les contrôleurs aériens.


« Le vol a perdu 10 000 pieds en moins de quatre minutes »

Selon les données du site Internet FlightRadar24, l'appareil a atteint une altitude de près de 11 000 pieds (3 350 mètres) avant de chuter à 250 pieds. Il a alors perdu le contact avec la tour de contrôle.
"Le vol Sriwijaya Air SJ182 a perdu plus de 10 000 pieds en moins de quatre minutes après son départ de Jakarta", a précisé le site aéronautique sur son fil Twitter officiel.

« Des pêcheurs interrogés sur la chaîne de télévision Kompas ont dit avoir trouvé des débris dans la zone des 1 000 îles, au large de la capitale, mais il n'y a eu aucune information officielle sur leur origine », renseigne nos confrères de « France24infos »

"L'Indonésie est régulièrement pointée du doigt dans le monde entier pour ses insuffisances en matière de sécurité aérienne", rappelle le journaliste de France Télévisions Hakim Abdelkhalek à l'antenne de France 24.
Pour rappel,en octobre 2018, 189 personnes étaient mortes dans le crash d'un Boeing 737 MAX qui s'était abîmé dans la mer de Java 12 minutes environ après le décollage.

Cet accident et un autre impliquant le même modèle en Éthiopie ont été attribués à des défauts techniques. 
Samedi 9 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :