Discours du chef de l’Etat : L’ANRAC pour la consolidation de la paix en Casamance.


Suite au discours à la nation du chef de l’Etat, je me réjouis de constater que la question de la paix est encore revenue au premier plan du discours du Président de la République. Je me réjouis de l’appel à la consolidation de la paix qu’il a fait à destination du MFDC. Par cet appel, il renouvelle ainsi toute sa volonté de créer les conditions pour un retour définitif de la paix et son intérêt pour le développement économique et social de cette partie de notre pays. C’est d’ailleurs ce qui explique le changement de paradigme qu’il a opéré car, en lieu et place du DDR, il a préconisé la logique de la reconstruction, de la réconciliation et du développement durable de la Casamance. Cela s’est traduit par les nombreuses réalisations faites en Casamance dans le domaine du désenclavement, du transport, de l’emploi dans le seul but d’asseoir la paix par le développement économique.

Contribution de l’ANRAC à la consolidation de la paix

Conformément aux orientations du Chef de l’Etat, l’ANRAC  travaillera à accompagner le processus de paix par  la réinsertion économique des populations impactées par le conflit pour leur offrir de réelles perspectives de réinsertion, cela afin de les fixer dans leur terroir, d’éviter qu’elles ne s’adonnent à des activités illicites (culture du chanvre indien) et d’éviter qu’elles ne soient pas incitées à retourner vers la Gambie ou la Guinée Bissau. Le volet mobilisation sociale occupera aussi une partie essentielle de nos actions pour amener les populations à s’approprier des nombreuses réalisations faites ou en cours de réalisation par les différents programmes de l’Etat tels que le PUMA ou le PUDC.
Dans cette perspective, une convention est en cours de signature entre l’ANRAC et le PUMA pour travailler sur ces questions dans les zones transfrontalières et aussi sur des questions de médiation sociale. Des complémentarités seront aussi établies dans les offres de services qu’on va apporter aux populations. Nous travaillerons aussi dans la communication pour une meilleure vulgarisation des réalisations de l’Etat en Casamance. Enfin, il est unanimement reconnu qu’il existe en Casamance beaucoup d’événements à caractère sportif, culturel et ou cultuel qui participent à la consolidation de la paix. Nous allons travailler à les identifier pour participer à leur promotion, à leur vulgarisation et à leur organisation.
Lundi 1 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :