Diogo : Les impactés par GCO tirent à boulets rouges sur l'entreprise d'exploitation du Zircon et mettent en garde.


Les populations du village de Foth, situé à Diogo (Tivaouane) sont très remontées par leur cohabitation avec la Grande Côte Opération (GCO), l'entreprise d'exploitation de Zircon. Surtout que ladite entreprise franco-australienne, renseigne-t-on, compte faire migrer son exploitation vers Louga. 

Ces populations qui ont rejeté les résultats du rapport d'étude environnementale et sociale parlent de manquements avérés lors de la procédure d'évaluation du projet relatif à l'expansion de GCO. Parmi leurs inquiétudes, s'ajoutent le reboisement compensatoire de variétés d'espèces qui n'a pas prospéré, l'appauvrissement des sols par les opérations minières, les déchets et résidus occasionnés et qui risquent d'impacter le reboisement des zones d'exploitation. Bref, l'entreprise n'aurait pas respecté ses engagements.

Face à la presse, les impactés expliquent que parmi ces engagements non respectés on peut citer : "les champs donnés aux eaux et forêts et non restitués aux populations, la profanation de cimetières, les recrutements discriminatoires qui s'opèrent au détriment des impactés, le licenciement arbitraires lors de la pandémie, entre autres. Les populations de ce village tricinquentenaire déplorent ce "crime odieux" au même moment où GCO est en train de booster sa production vers Louga. Cependant, ces populations promettent de hausser le ton les jours à venir si l'autorité ne réagit pas.

À rappeler que cette entreprise minière d'exploitation du Zircon est contrôlée à 90 % par le groupe français Eramet et à 10 % par l’État du Sénégal. 
Mardi 26 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :