Dicours Nouvel An- Moustapha Guirassy dissèque les incohérences : « Le président doit accepter la diversité de points de vue... Sur le capital humain, l'industrialisation, la justice sociale, le 3e mandat, (...) »


Après avoir suivi avec intérêt le discours du de fin d'année du chef de l'État, l'ancien ministre de la communication, Moustapha Guirassy, sera tout surpris d'avoir reçu "un discours vide" dans un contexte où les sénégalais attendent des réponses à un certain nombre de questions. 
En effet, le parlementaire de la 13e législature considère que "le président Macky Sall est totalement passé à côté de l'essentiel". Pour Guirassy, l'un des aspects les plus importants qui devait être en premier lieu abordé, c'est la considération à accorder au capital humain. En réalité, il estime qu'en dépit de tous les efforts qui sont consentis par l'État du Sénégal, s'il n'y a pas une éducation adéquate, une gestion de son capital humain, le pays ne marchera pas vers la voie de l'émergence tant chantée par ce régime.

Ensuite, selon lui toujours, l'industrialisation a été également un point omis par le chef de l'État qui n'est pas  rentré dans la conception de ce qui devrait se faire surtout dans le domaine de nos ressources agricoles. 

La question considérée comme celle qui fâche, c'est à dire le 3ème mandat devrait, selon le député et ancien maire de Kédougou, être abordé. " À mon avis, il devait trancher la question en donnant clairement sa position et édifier les sénégalais pour de bon".

Le président Moustapha M. Guirassy lance également un appel fort au chef de l'État pour travailler à la consolidation de la diversité des points de vue, car c'est dans cette perspective que la démocratie pourrait se construire...
Vendredi 1 Janvier 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :