Diass : Fin de calvaire pour les élèves de Daga qui parcouraient 4 km entre leur domicile et leur école.


Etudier n’a jamais été chose aisée pour les jeunes fils de Daga. Dans cette localité située dans la Commune de Diass, les élèves parcouraient chaque jour d’école, 4 km pour aller en classe. Mais pour la prochaine année scolaire, cette situation risque d’être un mauvais souvenir, si le conseil municipal réceptionne la clé de la nouvelle école dont les travaux ont été lancés ce jeudi 2 septembre 2021. Pour preuve, ce 2 septembre, Cheikh Tidiane Diouf, le maire de Diass a procédé à la pose de la première pierre et au lancement des travaux pour la construction de 3 classes à Daga. Un chantier qui suscite déjà un ouf de soulagement pour les enfants et leurs parents. 

Ce sont des initiatives qui étaient inscrites au chapitre des priorités, a précisé le maire. Il s’agit de la construction de 3 salles de classes pour Daga, l’érection du mur de clôture du Poste de santé de Toglou Sérère, mais également de ceux d’autres établissements scolaires à l’image des Ecoles de Sakra, de Mbaya, entre autres’’, a signalé M. Diouf avant d’annoncer ‘’le début des travaux pour que d’ici octobre puisse être réceptionnés l’ensemble de ces ouvrages qui ont été financés par fonds propres par le Conseil municipal de Diass’’.

À la question de savoir ‘’est-ce que l’école sera fonctionnelle en octobre ? Est-ce qu’il y aura des enseignants disponibles ?’’, le maire qui s’est réjoui du témoignage des populations locales qui ont dit n’avoir vu aucune autorité municipale, dans leur localité, depuis 1993, a estimé que cette école qui sortira de terre engendre déjà un  soulagement, pour les populations de Daga Thialaw, par rapport à la distance que les enfants parcouraient pour aller étudier à Daga. 

‘’Oui, c’est un ouf de soulagement, vous avez entendu la population de Daga dire que c’est une première dans l’histoire de Daga Thialaw de voir une autorité étatique dans leur localité. Donc l’école sera fonctionnelle, parce que j’en ai déjà discuté avec l’Ief (Inspecteur de l’enseignement et de la formation) pour que dès la rentrée prochaine on puisse mettre à la disposition de cette école des enseignants. Et des directives ont été également données à l’entrepreneur afin qu’il accélère les travaux. Parce que c’est une pose de première pierre suivie du démarrage des travaux".  D'où sa conviction ferme que "d’ici un mois, le Conseil municipal pourra réceptionner cette école pour soulager ces fils de Daga qui faisaient des kilomètres pour aller à l’école primaire’’, a dit le maire.

Jeudi 2 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :