Diamniadio/Litige foncier : Les populations de Diamniadio-Nguent tirent sur l'APROSI et interpellent le chef de l'État.



Les populations de Diamniadio Nguent ont tenu un point de presse, ce mardi 25 février 2020, pour dénoncer la démolition de leurs bornes de lotissement dans le cadre de l’extension de la zone industrielle dans ce secteur. Selon Sadio Bodian, des agents de la DSCOS, de la gendarmerie et la préfecture sont venus au niveau de leur site pour démolir toutes leurs bornes de lotissement à leur surprise générale. Car ils n’ont reçu aucune notification justifiant la descente de ces gens sur le site. Il poursuit que ces terrains ont été acquis par le biais de la mairie avec un fichier relatif au payement des frais de bornage fixé par la délibération N2 du 14 avril 2006. À l’en croire, c’est le directeur de l’APROSI, monsieur Amadou Ba, qui a commandité la destruction de ces bornes. « Il y a de cela une semaine, l’APROSI était là accompagnée du préfet et du DG de la DSCOS et on leur a fait savoir que ces terrains appartiennent à la population de Diamniadio », informe Sadio Bodian. Ces habitants de Diamniadio-Nguent, invitent donc le Chef de l’État, à trancher la question pour qu’ils retrouvent leur tranquillité. D’après M. Bodian, Amadou Ba a demandé à la mairie de Diamniadio l’extension de la zone industrielle, mais le maire aurait refusé. 

Selon Moussa Pouye,  "Amadou Ba déclare partout qu’il a un bail alors que c’est faux, parce qu’ils détiennent leur délibération depuis 2006. Chose qu’Amadou Ba n’ignore guère." D'aprés  lui, c’est la raison pour laquelle, il essaye de corrompre certains d’entre eux pour s’approprier ces terres. « Il sait très bien qu’ici c’est un domaine national, donc c’est pour la population de la localité », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, Fatima Sow, a lancé un appel à l’endroit de la Première Dame, Marème Faye Sall, pour qu’elle leur vienne en aide parce qu’ils sont fatigués. « En vertu de la situation et du statut qu’occupe la femme dans son foyer, nous demandons votre soutien face à ce problème parce qu’on a nulle part où aller », a-t-elle demandé avec insistance... 
Mardi 25 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :