Dialogue politique : l’opposition et le pouvoir trouvent un accord sur la composition des listes électorales


Au moins, la commission cellulaire du dialogue politique bouge. «L’As» a appris que la réunion de la commission dirigée par le Général Mamadou Niang a débouché hier sur un autre accord. Désormais, dans les conseils des communes et des départements, il est prévu 55% d’élus sur la proportionnelle contre 45 pour la liste majoritaire. L’opposition, le pouvoir et les non-alignés se sont accordés sur ce dispatching. Dans le passé, c’était 50% à la majoritaire et 50 à la proportionnelle dans les mairies et 55% contre 45 dans le département. Tout est donc harmonisé. Mais pour les villes (Dakar, Thiès, Pikine et Guédiawaye), les membres de la commission vont se retrouver jeudi prochain pour affiner leurs positions.
 
Désaccord pour le bureau municipal
Certes un accord a été trouvé pour l’élection du maire au suffrage universel, mais pour le choix du Conseil municipal chargé d’accompagner le maire, il y a encore un blocage. Toutefois, il faut souligner que l’opposition et le pouvoir votent pour le maintien du statu quo ante. Autrement dit, faire élire le bureau par les conseillers. En revanche, les non-alignés disent niet et proposent que le bureau aussi soit élu au suffrage universel direct.
Mercredi 18 Septembre 2019
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :