Dialogue politique : L'acte II sera posé vendredi


Aly Ngouille Ndiaye l'avait dit. Le ministre de l'Intérieur l'a fait. A sa prise de fonction, le remplaçant d'Abdoulaye Daouda Diallo avait promis de tout mettre en oeuvre pour convier les acteurs politiques autour d'une table. Il l'a réussi en dépit du boycott d'une partie non négligeable de l'opposition. Ils ont été une centaine de partis à répondre à son invitation et la prise de contact s'est passée dans une ambiance bon enfant même si part moment, le ministre a eu droit à de la résistance. Tout d'abord, c'est la représentante du FSDBJ, Fatoumata Gassama Fall qui trouve à redire sur le chronogramme. Mais ses observations n'entameront pas la forme de la rencontre qui a débuté avec un discours du ministre de l'Intérieur. Aly Ngouille Ndiaye a ainsi jeté les bases d'un dialogue durable avec les membres du landerneau politique à qui il a proposé des termes de référence autour de l'évaluation de la refonte partielle des listes électorales. Il a aussi proposé une revue de tous les aspects du processus électoral aux fins de fermer la page des suspicions et des malentendus. Pour lui, il s'agira de faire l'état des lieux pour déterminer d'une part tous les points faibles à redresser et d'autre part tous les acquis positifs à consolider.
Dans ce sillage, Aly Ngouille Ndiaye a proposé la mise en place d'un comité technique chargé des concertations et dont les membres seraient issus des partis politiques, de la société civile et de l'administration, sans oublier les organes de supervision et de contrôle des élections. Les termes de référence déjà élaborés, il ne reste, selon le ministre Aly Ngouille Ndiaye, qu'à se rencontrer dans les 72 heures, c'est à dire vendredi pour élaborer la dernière version du document en vue du démarrage imminent des travaux du comité qui sera mis en place. Il a été ainsi demandé à chaque pôle (majorité, opposition et non alignés) de désigner un plénipotentiaire et un suppléant pour les travaux de vendredi prochain. Les partis qui ont fait le déplacement de ce mardi ont été priés d'envoyer leurs observations sur les termes de référence aux services habilités du ministère de l'Intérieur. Autant de gages donnés par le ministre Aly Ngouille Ndiaye pour prouver sa bonne foi. Reste maintenant à savoir si la dynamique enclenchée ira jusqu'à son terme.  
Mardi 21 Novembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :