Dialogue national : Réplique de la Jeunesse républicaine à Babacar Diop, leader des Fds.


Les propos tenus par Babacar Diop, leader des Forces démocratiques du Sénégal (Fds) a fait sortir de ses gonds, un des membres de la Jeunesse républicaine. Il s’agit de Papa Aliou Diédhiou, un des militants de l’Alliance pour la République (Apr) qui, outré par la sortie du chef de file des Fds s’est fendu d’un communiqué, dont Dakaractu a eu copie pour remonter les bretelles à son vis-à-vis. Selon lui, son sens du patriotisme a dicté sa conduite. 
 
‘’Quand notre pays a besoin de nous, nous abandonnons nos égos et nous nous élevons à un niveau de responsabilité et d'engagement pour répondre présent. Cela s'appelle le patriotisme. Babacar Diop, en vous lisant, nous avons l'impression que vous refusez de vous réveiller depuis le 24 février (2019). Car vous vous complaisez dans le rêve d'un gouvernement parallèle où, à vous voir aujourd'hui, vous étiez prédestiné à (en) être le porte-parole’’, a indiqué Papa Aliou Diédhiou au sieur Diop.
 
‘’C'est manquer de respect à nos compatriotes …’’
 
 
S’en prenant au document rédigé par Babacar Diop qui à ses yeux, a des ‘’allures de torchon’’, M. Diédhiou de rager contre celui-ci à qui il reproche de soulever ‘’des cas solitaires, au détriment des intérêts collectifs de nos concitoyens. Le dialogue ne saurait être une instance judiciaire habilitée à refaire des procès. C'est manquer de respect à nos compatriotes que de vouloir conditionner votre participation à la révision du procès d'un condamné et la libération d'un autre. Comme si votre esprit ne pond que des inepties, vous évoquez une légitimité que semble chercher le Chef de l'État. Certes vous réfléchissez, mais nous nous demandons à quoi servirait votre philosophie si elle ne vous aide pas à comprendre une chose élémentaire en démocratie : Que la seule légitimité pour un Président de la République dans un pays est celle qui est donnée par le peuple à travers le scrutin’’. (…). Donnez-vous de l'importance autrement. Car nous ne laisserons personne saborder la démarche inclusive du Président ni dévoyer l'esprit du dialogue national’’. 
 
 
Dès lors, prenant acte de la décision des Fds de boycotter ce dialogue national, Papa Aliou Diédhiou de cracher ses 4 vérités à B. Diop. ‘’ Sachez que votre démarche est impertinente et en refusant de prendre part, ce qui est votre droit, vous ignorez royalement l'objectif de cette première rencontre. Alors pour votre gouverne, cette rencontre permettra d'ouvrir la voie aux négociations elle va permettre de donner corps à la structure qui va piloter les travaux. Et comme vous n'avez de base de réflexion que vos intérêts personnels, sachez que durant cette journée beaucoup de questions ont été soulevées et que désormais vous n'avez pas droit à la moindre parole pour dire comment le dialogue devrait se tenir’’.
 
 
‘’Le président Macky Sall, poursuit-il, n'a pas besoin de votre présence pour s'assurer une légitimité. Au contraire, c'est vous et votre nouveau leader choisi désespérément qui devriez chercher une nouvelle légitimité. Parmi les 04 candidats de l'opposition, il paraît que le candidat professeur a pris part à cette rencontre et qu'il ne restait plus que les trois mousquetaires Athos, Porthos et Aramis ici "cavaliers du nihilisme et de l'obscurantisme". Il en a profité pour demander à l’auteur des propos qui lui ont valu sa réaction, ‘’comment ces trois perdants sont-ils plus importants que les différents acteurs politiques, religieux coutumiers et ceux de la Société civile au point de retirer toute crédibilité au dialogue national ?’’
Jeudi 30 Mai 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :