Diagnostic des Arbovirus et Fièvres hémorragiques : « On n’a plus le droit de laisser un pays sans des moyens de préparation et de riposte efficaces » (Dr Abdourahmane SOW, OOAS)

Renforcer la capacité des pays d’Afrique de l’Ouest à faire face aux Arbovirus et aux fièvres hémorragiques : c’est l’objectif que s’est fixée l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), à travers un atelier de formation qui se tient actuellement à l’Institut Pasteur de Dakar du 30 juillet au 3 août. A ce titre, 10 techniciens de laboratoire issus de cinq pays de la sous-région (Niger, Burkina Faso, Cap Vert et Guinée Bissau) vont bénéficier d’une formation de cinq jours sur la détection, la prévention ainsi que le traitement des infections à AVFH. Selon le Docteur Abdourahmane Sow, responsable de contrôle des épidémies des laboratoires de l’OOAS, la difficulté des pays africains à prendre en charge de manière efficace ces épidémies est due à l’absence de plateau technique adéquat et de personnel suffisamment formé dans le domaine du diagnostic des AVFH. Par ailleurs, en sa qualité de représentant de l’OOAS, ce chargé de la surveillance épidémiologique soutient qu’il est inconcevable qu’un pays ne dispose pas de moyens de préparation et de riposte efficaces…


Lundi 30 Juillet 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :