Développement et perspectives économiques : Après son séjour au Sénégal, la BAD exprime son satisfecit sur les nouvelles politiques du Sénégal.


Dans le but de s’imprégner des réalités socio-économiques tendant vers le développement, une délégation de la Banque africaine de développement (Bad) a séjourné à Dakar du 17 au 21 février. Elle a fait d’ailleurs face à la presse sénégalaise pour faire savoir ses remarques et conclusions durant ces 4 jours de visite et d’échanges avec les autorités sénégalaises.

Cette mission qui vise d’une part, à renforcer la coopération entre la banque et l’Etat du Sénégal, et d’autre part, à évaluer le portefeuille et les engagements de la banque dans le pays, a été aussi l’occasion de  constater, sur le terrain, l’état d’avancement de plusieurs projets qu’elle finance. Il été question aussi, au cours de cette mission, pour les membres de la délégation, d’avoir des séances de travail avec différents ministres dont le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, celui de l’énergie etc...

Pour le porte-parole des administrateurs de la Banque africaine de développement,  « le programme qui était, certes très intense ne s’est pas fait trop sentir car, nous avons eu à rencontrer beaucoup de personnes comme le ministre de l’économie, celui des finances, la société civile et certains partenaires de développement et que nous avons mené avec eux, des échanges sur les perspectives de développement au Sénégal ».

Au-delà de ces discussions, ils ont eu à échanger sur certains projets, notamment ceux de l’autoroute, de la nouvelle cité administrative entre autres…

Toujours, d’après les observations de Saïd MAYERZI,   « la BAD est très bien perçue au Sénégal, c’est un sentiment de satisfaction qui est noté par la délégation car, après une cinquantaine d’années de coopération, la banque est fière d’avoir passé un séjour au Sénégal ».

Toujours dans le cadre des remarques faites par la Banque, d’énormes progrès ont été constatés et la BAD estime que le Sénégal a de belles perspectives de développement.

Des discussions au niveau macro-économique  et sectoriel ont été menées. À  ce niveau, nous avons remarqué des efforts et une volonté d’aller vers l’avant. Cela est d’autant plus visible avec cette volonté  de les consolider à travers les réformes, la gestion des finances publiques, la gestion prudente et efficiente de l’endettement extérieur, l’évolution des réformes dans l’environnement des affaires… », se réjouit l’Egyptien.

Etant donné que l’Éat ne peut pas tout faire, il a été aussi heureux pour la mission de noter l’évolution dans le climat des affaires avec l’investissement durable et très diversifié. « On ne peut qu’être satisfait des progrès fait par le Sénégal durant ces 4 dernières années pour ainsi gagner 60 places dans le classement Doing business. Certes le chemin reste long, mais il faut souligner que le Sénégal fait de grands pas vers le développement », se félicitera encore une fois la délégation de la BAD.
Vendredi 21 Février 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :