Deuxième Phase Plasepri : La région de Matam bénéficie d’un financement de 250 millions de francs Cfa


Une enveloppe de 250 millions de francs Cfa a été octroyée à la région de Matam pour accompagner et booster son secteur privé local, a annoncé ce lundi, Zahra Iyane Thiam, ministre de la Microfinance et l’Economie sociale et solidaire. Elle s’exprimait lors d’un comité régional de développement (Crd) sur la vulgarisation du dispositif de financement de la phase 2 de la Plateforme d’appui au secteur privé et à la valorisation de la diaspora sénégalaise en Italie (Plasepri 2) avec les acteurs locaux de ladite région.
  
Zahra Iyane Thiam a rappelé que l’objectif de la ‘’Plasepri’’ est de participer au développement économique local et à la réduction des disparités territoriales, grâce à un mécanisme d’accompagnement très innovant.  «La région de Matam, dit-elle, regorge d’énormes potentialités dans les domaines de l’agriculture, la pêche et l’élevage. La région de Matam dispose de beaucoup d'atouts dans plusieurs domaines dont peuvent bénéficier la population locale afin de tirer le meilleur profit du projet».
 
Elle a exhorté «les femmes et les jeunes, bénéficiaires prioritaires de la plateforme, à s’organiser autour d’activités économiques entrepreneuriaux viables, selon les modèles de l’économie sociale et solidaire. Ce modèle qui vise le regroupement économique sur une base sociale avec une chaîne de valeur participera inévitablement à développer le potentiel économique».
 
Zahra Iyane Thiam a souligné que son ambition est de «faire de l’économie sociale et solidaire un véritable levier d’inclusion économique, financière et sociale des populations. Je ne doute point qu'ensemble avec la mise en cohérence de tous les acteurs avec un accompagnent institutionnel bien ciblé, nous obtiendrons un résultat», ajoute-t-elle.
 
 Le maire de Matam, Mamadou Woury Diaw, lors de sa prise de parole, a signalé que le taux d’intérêt de ces fonds est énorme. Ce qui d’ailleurs est très difficile pour ces femmes et acteurs locaux. Pour les aider, dit le maire, le gouvernement doit veiller à ce que le taux d'intérêt des prêts ne dépasse pas les 3% et quelle que soit la durée.
 
La délégation ministérielle s’est par la suite rendue à la société d’intensification de la production agricole (Sipa) de Thiarène où elle s’est entretenue avec les différents acteurs locaux.
Mardi 1 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :