Deuil national pour les martyrs des émeutes : Un décret respecté en demi-teinte, les populations et se prononcent et donnent leurs avis

Le deuil national décrété par le Chef de l'État n'est pas respecté par tous les services de l'État. C'est le cas de la sous-préfecture des Almadies, des mairies de Yoff ainsi que de la municipalité de Grand-Yoff. Aucune trace du drapeau n'est visible pour ne pas dire en berne. Le tour fait dans certains quartiers par notre équipe, a remarqué que La Lonase et la direction de l'Asp ont mis leur drapeau en berne.
Des citoyens rencontrés ont loué cette décision présidentielle. Ils disent que ce décret prouve que l'État reconnaît et compte rendre un vibrant hommage aux 11 victimes des émeutes notées ces derniers jours. Mais ils n'ont pas manqué de reprocher des errements et des impairs notés que l'État pouvait éviter, et sauver les populations de ces désastres pour l'intérêt de la Nation. Ils demandent une large concertation pour juguler les problèmes que rencontre la population afin que de tels actes ne se produisent plus...


Jeudi 11 Mars 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :