Dessaisissement des maires pour la délivrance des certificats de résidence par le gouverneur de Dakar : Al Hassane Sall divise l’opposition.

La décision prise par le gouverneur de la région de Dakar de dessaisir les maires au profit des préfets et sous-préfets pour la délivrance des certificats de résidence est loin de faire l’unanimité au sein de l’opposition. Si la République des Valeurs de Thierno Alassane Sall et Bokk Guis-Guis de Pape Diop trouvent salutaire cette décision du gouverneur, (même s’ils émettent des réserves), le parti Pastef/ Les patriotes crie au scandale ouvrant la voie à la fraude électorale par le transfèrement massif d’électeurs. À cet effet, ces acteurs de l’opposition invitent le gouverneur, le gouvernement au plus haut niveau, à s’attaquer à la source du mal.


Moussa Diakhaté (Bokk Gui-Guis): « Il faut définitivement enlever les maires dans la délivrance des certificats de résidence »
 
Pour le porte-parole du parti Bokk Guis-Guis, la décision prise par le gouverneur de Dakar est salutaire. Pour Moussa Diakhaté, afin de garantir la transparence dans le processus électoral sénégalais, il est impératif  d’enlever définitivement les maires dans la délivrance des certificats de résidence.

« Vaut mieux tard que jamais ! Je voudrais profiter de cette tribune pour saluer d’abord toutes ces bonnes volonté de l'opposition ou de la société civile qui avaient détecté cette forme de fraude de certains maires en voulant confisquer et donner de manière tendancieuse les certificats de résidence. Nous avions alerté, et ça a tardé à se faire, mais il faut apprécier à sa juste valeur la décision du gouverneur de Dakar. La décision n'est que conjoncturelle. C'est-à-dire que le gouverneur a pris un décret pour dessaisir les maires, mais je pense qu'il faut définitivement enlever les maires dans la délivrance des certificats de résidence pour la seule et simple raison qu'on ne peut pas être juge et partie. Les maires s'ils veulent conquérir et si nous voulons un processus équitable, il va falloir les enlever sur toutes les possibilités de délivrer le certificat de résidence. Car il est constaté que bon nombre d'eux ont gardé par devers eux les certificats de résidence », proposera Moussa Diakhaté.
 
Lamine Guèye (République des valeurs) : « Cette décision est révélatrice des failles de ce que beaucoup d’opposants ont dénoncé »

Même s’il estime que cette décision est révélatrice des failles tant dénoncées par les acteurs de l’opposition sénégalaise, le coordinateur départemental de Pikine du parti la République des Valeurs, Lamine Guèye, appuie la décision du gouverneur de Dakar de dessaisir les maires dans la délivrance des certificats de résidence. Mais toujours est-il que pour le membre du parti de l’ancien ministre de l’énergie, Thierno Alassane Sall, le gouverneur devait aller au-delà de cette décision en s’attaquant à la source du mal.

« Pour la décision du gouverneur, nous pensons que c’est une très bonne décision que nous saluons. Nous la jugeons vraiment opportune cela car vous n’êtes pas sans savoir que beaucoup de maires en complicité avec leurs services d’état civil, essaient de compliquer la délivrance du certificat de résidence à certains électeurs, notamment leurs adversaires politiques. C’est dans cette logique que nous jugeons salutaire sa décision. En plus de cela, cette décision est révélatrice des failles de ce que beaucoup d’opposants ont dénoncé. À Pikine Nord, nous avons beaucoup dénoncé l’illégalité et le non-respect du droit pour la délivrance des certificats de résidence. Et au-delà de cette décision aussi, d’autres mesures doivent être prises pour vraiment mettre un terme à cette forme d’injustice. Le gouverneur aussi devait aller au-delà, parce que déjà, on constate des anomalies, de l’injustice dans le processus.

Si aussi des acteurs de l’opposition crient au scandale, il faut vraiment les comprendre. Nous sommes dans un processus électoral qui nous mènera au soir du 23 Janvier, et si dès le début on constate des anomalies, ou des fraudes comme ça, on peut vraiment s’inquiéter. On peut dire que cette décision ne va pas régler le problème définitivement parce qu’à la prochaine étape, c’est-à-dire la distribution des cartes d’électeur, il y aura encore des problèmes. De ce point de vue, le mieux serait de s’attaquer aux sources du mal », a réagi Lamine Guèye Coordinateur départemental de la République des valeurs Pikine.
 
Abass Fall (Pastef Dakar) : « Nous n'avons pas confiance aux sous-préfectures et aux préfectures »
 
Loin de partager les idées avancées par le coordinateur départemental de la République des Valeurs de Pikine et du porte-parole de Bokk Guis-Guis, Abass Fall, le coordinateur de Pastef Dakar, trouve dangereuse cette décision de l’autorité administrative qui n'a pas fait l'objet de concertation  entre les différents acteurs du processus électoral. Mieux encore, Abass Fall récuse l’administration territoriale pour la délivrance des certificats de résidence, car estime-t-il, elle est de connivence avec le régime en place. 
 
« Pour nous, cette décision n'est pas normale, elle est dangereuse. Parce que toute décision de ce genre, surtout en ce qui concerne le processus électoral, doit être prise de façon consensuelle en rapport avec les partis politiques parce que nous n'avons pas confiance en l'administration centrale. Nous n'avons pas confiance aux sous-préfectures et aux préfectures car elles sont de connivence avec le régime en place. Cette décision est grave et ouvre la voie à une forme de fraude, surtout en ce qui concerne les certificats de résidence. C'est vrai qu'il y a certains maires qui font dans l'abus, mais il y a des commissions qui ont été mises en place, on doit leur laisser les prérogatives ou bien la possibilité de vérifier les certificats de résidence. Parce que nous voyons quelquefois des gens qui viennent avec un certificat de résidence provenant du même domicile ce n’est pas possible», a laissé entendre le membre du comité directeur de Pastef/Les patriotes...
Mercredi 1 Septembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :