Des leaders de l'opposition interpellés par la police : Alioune Tine réclame leur libération


Sur Twitter, l'ancien secrétaire exécutif de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (RADDHO) s'est insurgé contre l'interpellation des leaders de l'opposition au cours d'un sit-in interdit par le préfet de Dakar.

Des reporters de Dakaractu ont rapporté que Mamadou Diop Decroix, Thierno Bocoum et Thierno Alassane Sall ont été interpellés par la police.

Pour le militant des droits de l'homme récemment nommé expert indépendant des Nations unies pour les droits humains au Mali, ces interpellations sont d'autant inappropriées qu'elles s'adossent sur un "arrêté anticonstitutionnel". "Que nous avons tous bravés en combattant le 3ème mandat de Wade", a-t-il ajouté. 

Alioune Tine réclame leur libération et suggère aux uns et uns autres de privilégier le dialogue. 
Réunies au sein du Front de Résistance Nationale (FRN), des formations de l'opposition avaient convié ce mardi 04 septembre leurs partisans à un sit in devant le ministère de l'Intérieur pour protester contre la conduite du processus électoral. 
Mardi 4 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :