Dépôt de projet de résolution portant création de commissions d'enquête sur Arcelor Mittal et Prodac : Cheikh Mbacké Bara Doly et Moustapha Niasse à couteaux tirés


Le président du groupe parlementaire Liberté et Démocratie s'est opposé à la mise sur pied d'une commission d'enquête sur les 94 milliards du titre foncier 1451/R. Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly est d'autant plus hostile à l'installation d'un tel organe d'enquête que des dossiers qu'il estime plus chauds et prioritaires ont été passés sous silence, poursuit-il. Le successeur de Madické Niang cite Arcelor Mittal, Prodac etc. Le président de l'Assemblée nationale est à cet effet, pointé du doigt.
Mais de l'avis de Moustapha Niasse, la procédure n'a pas été respectée par Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly et Cie. Selon la deuxième personnalité de l'État, toutes les pièces n'ont pas été fournies par les requérants.
D'après Niasse, il n'a reçu à ce jour que le projet de résolution et l'exposé des motifs. "La lettre de transmission n'est pas encore venue", fait remarquer le président de l'Assemblée nationale qui refuse de faire quoi que ce soit tant que cette pièce n'est pas à jour. "Tant qu'il n'y a pas cette lettre, le dossier ne bougera pas", décide-t-il.
"Il raconte des histoires", conteste Cheikh Mbacké Bara Dolly. "Nous avons fourni toutes les pièces mais il a fermé les yeux sur les dossiers que nous lui avons soumis pour déclencher une enquête sur les 94 milliards", martèle le député de l'opposition. 
Vendredi 15 Février 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :