Dépôt de plainte : Frapp France dégage a saisi le Procureur pour apologie de crime contre le député Aliou Demba Sow.


La plateforme de la société civile a déposé une plainte en dénonciation d'infraction pour apologie de crime contre le député Aliou Demba Sow auprès du Procureur.

Face à la presse, les activistes chargent le Parquet à s'autosaisir contre ces propos qu'ils considèrent "graves". Il est noté dans la plainte les propos tenus dans un dialecte local que le député a tenus : "prendre les machettes pour défendre la candidature de Macky Sall à un troisième mandat, en 2024". 

Des propos jugés par Papis Djim, chargé du recrutement à Frapp France dégage qui a lu le document "d’une violence sans commune mesure, traduisent nettement la volonté du Sieur Sow d’impliquer cette communauté de façon malencontreuse dans la détermination des personnes aptes à poser leur candidature à la prochaine élection présidentielle de 2024, alors qu’aucune section du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté", souligne la plainte.

Ainsi, les activistes écrivent au procureur : "on ne saurait ignorer ni disconvenir que ces mots portent atteinte à l’unité nationale qui a toujours existé dans notre pays.Que notre mouvement, constitué de sénégalais soucieux de la paix et de la stabilité de leur pays, se voit dans l’obligation de vous saisir pour que ses agissements soient punis à hauteur de leur gravité."

Pour étayer leur plainte, ils font appel à des dispositions du Code Pénal qui inscrit que ce genre de propos "sont constitutifs d’apologie de crime, infraction prévue et punie par les articles 248, 249, 250 et 252 du Code Pénal Sénégalais", font-ils savoir.

Les activistes informent que malgré la non saisine du Procureur de ce dossier, ils poursuivront le combat et useront toutes les voies légales possibles. 
Lundi 12 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :