Démission de Abdourahmane Diouf : Balle à terre!!


Parlons peu et bien!!! Braquons nos projecteurs sur un passé très récent. En septembre-octobre 2017, Thierno Bocoum venait de demissionner du parti Rewmi. Dr El Hadji Abdourahmane Diouf, alors porte-parole de la formation politique de Idrissa Seck, est interrogé par le journal L'Obs et voici son commentaire sur ce départ : "Je suis triste de le voir partir. Mais je considère que la démission de Thierno Bocoum procède de la libre disposition de soi-même. (...) Le parti Rewmi a souvent fait face à des départs, comme c'est le cas dans tous les partis politiques d'ailleurs. J'ai toujours considéré que ce n'est pas une raison de cristalliser des rancœurs et des haines, de nourrir des inimités ou de se regarder en chiens de faïence. Ceux qui nous quittent ont été au service du parti. Ils nous ont été utiles. Ils ont travaillé pour le triomphe de nos idéaux. Ils ont été des talents à notre service. Je ne vois pas comment les jeter en pâture dès lors qu'ils ont choisi une autre orientation politique". 
Aujourd'hui, je pourrais dire que sa ma yoon nekoussi (ce n'est pas mon problème), mais je ne dois pas. Nous devons accepter que Abdourahmane a,  comme Bocoum, fait usage de la "libre disposition de soi-même" pour orienter sa démarche vers un projet "plus personnel que collectif" après avoir été un des "talents au service du parti" Rewmi !! Donc, il n'y a vraiment pas lieu de le "jeter en pâture" dès lors qu'il a "choisi une autre orientation politique"!!
De plus, au Sénégal, l'histoire politique bégaie terriblement !!! Ce départ de Diouf de 2019, a trop de similitudes avec celui de Idrissa Seck en 1988 après les élections. Il disait alors, pour se  justifier ceci: "Si je veux être utile au président Wade qui exercera tôt ou tard la magistrature suprême, il me faut remplir deux conditions. La première est d'acquérir un bagage intellectuel solide pour être capable de le seconder efficacement. La seconde est d'acquérir une indépendance financière qui me permettra de lui exprimer le fond de ma pensée en toute circonstance"!!
Bon vent cher ami et sache que le Sénégal est ainsi fait : ceux qui s'en prennent à toi aujourd'hui, ce sont ceux qui t'adulaient hier. Ceux qui applaudissent aujourd'hui ton départ de Rewmi, ce sont ceux qui s'en prenaient à toi hier. Mais comme aime le rappeler quelqu'un qui cite souvent Napoléon Bonaparte : "les gens peuvent être injustes, mais il me suffit d'être innocent. Ma conscience est le seul tribunal où j'évoque ma conduite et quand je la consulte, elle est tranquille"!!
Doxal sa dox Té bul gestu...

Bachir Fofana 
Mardi 23 Avril 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :