« Dégradation » généralisée de la situation du pays : Une frange de l’opposition se retrouve au sein du Congrès de la Renaissance Démocratique.


Les partis Alliance pour la Citoyenneté et le Travail, LD Debout, Taxaw Temm, ainsi que les mouvements Tekki, Parti de l’Émergence Citoyenne pour la République des Valeurs, ont décidé de se retrouver au sein du Congrès de la Renaissance Démocratique. 
Cette initiative est née au vu de la dégradation généralisée et continue de la situation du pays. Mais aussi, lit-on dans le communiqué conjoint de ces formations, «au vu de la grave crise des valeurs au sein de toutes les couches de notre société, le mépris des gouvernants pour les vertus républicaines, le discrédit de plus en plus manifeste de certaines de nos institutions, en particulier l’Assemblée Nationale et la justice, le manque alarmant de perspectives pour les jeunes, la détresse du monde rural, la destruction de notre tissu industriel, le désordre et l’insalubrité intolérable des villes, la crise sempiternelle de tous les niveaux d’enseignement ; soucieux de s’investir dans une refondation morale, institutionnelle, économique et sociale de notre pays ; avons décidé de proposer aux Sénégalais le changement en mieux, et pris l'initiative de nous retrouver au sein du Congrès de la Renaissance   Démocratique ».

L'objectif de cette initiative sera donc de créer un large rassemblement des forces vives de la  nation, personnes physiques et associations, acteurs de la société civile et partis politiques, Peuple des Assises Nationales,   jeunes et femmes, soucieux de mettre fin au déclin et à l’abaissement du Sénégal et d’engager un processus de reconstruction du pays, qui permettra à chaque sénégalais d’accéder au bien-être et de servir sa patrie.
Mardi 14 Mai 2019
Dakar actu




Dans la même rubrique :