Découpage administratif : « Le chef de l’État Macky Sall a tenu sa promesse d'il y a 10 ans. En 2011, notre jeune frère Malick Ba a perdu la vie... » (Oumar Guèye, Maire de Sangalkam)


La commune de Sangalkam a bien célébré la journée du 5 juin. Cette cérémonie présidée par le Maire de Sangalkam, par ailleurs Ministre chargé des collectivités territoriales, a vu la participation du sous-préfet de l’arrondissement de Sangalkam, le premier adjoint au maire de Bambilor, le maire de Tivaouane Peulh, le coordonnateur de l’UCG... 

Le maire a réservé des remerciements à l’endroit de l’UCG qui abat actuellement dans le département de Rufisque, un travail remarquable sur le plan de la propreté et de l'initiative prise dans le cadre de cette journée dédiée à l’environnement. Elle a été mise à profit par le MCTDAT pour revenir sur le découpage administratif qui fait couler beaucoup d'encre et de salive. Le projet de découpage administratif qui a été approuvé par décret présidentiel, s’est ainsi invité à cette manifestation. Le ministre Oumar Guèye, aussi porte-parole du gouvernement, n'a donc pas manqué d'aborder cette question d’actualité devant ses invités. 

Selon ce dernier, « Le chef de l’État Macky Sall a tenu sa promesse d'il y a 10 ans. En 2011, notre jeune frère Malick Ba a perdu la vie. Venu présenter ses condoléances, alors candidat à la présidence de la République, il avait pris des engagements… », a-t- il fait savoir. Une « injustice » rectifiée en partie avec ce nouveau découpage où la commune de Sangalkam se taille la part du lion en héritant de Keur Ndiaye Lo, de 5 villages et de cités qui faisaient partie de la Commune de Bambilor...        
Dimanche 6 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :