Déclaration du nouveau syndicat de la justice : L’Untj engage le même combat que le Sytjust.

Dans une déclaration rendue publique, l’Union nationale des travailleurs de la Justice (Untj) s’est emparée des préoccupations du Syndicat des travailleurs de la Justice (Sytjust), tout en précisant que la procédure de radiation déclenchée contre le greffier Me Aya Boun Malick Diop est de nature à envenimer la situation déjà délicate du service public de la justice. Me Ibrahima Diop, Greffier au Tribunal de grande instance de Saint-Louis et ses camarades du nouveau syndicat de la justice portent, du moins pour le moment, le même combat que leur collègues. Voici leur déclaration...


 

• Vu  la constitution du Sénégal ;

• Vu les conventions n° 87 et n° 98 de l’OIT proclamant la liberté Syndicale ;

• Vu la loi n°61-33 du 15 juin 1961 relative au statut général des fonctionnaires ;

• Vu le communiqué conjoint du 02 juillet 2020  de la rencontre entre le Garde des sceaux, Ministre de la justice  et l’UNTJ;

 

Constatant que depuis le 15 juin 2020, le SYTJUST exigeant du gouvernement l’application de leur protocole d’accord, est en grève de façon ininterrompue;

 

Notant que ledit mouvement  a une répercussion sur la qualité du service public de la justice et a rendu presque insupportable la charge de travail du personnel en activité;

 

Rappelant que le climat social est de plus en plus délétère et que le contexte actuel commande le dialogue et la recherche de solutions durables;

 

Précisant que la procédure de radiation déclenchée contre le Secrétaire général du SYTJUST et le limogeage du conseiller technique du greffe sont de nature à envenimer la situation déjà délicate du service public de la justice;

 

Regrettant enfin le recours au greffier ad hoc qui n’est qu’une parodie de justice et la tentative de militarisation de l’institution judiciaire qui est une entreprise dangereuse et inefficiente;

 

✓ Tient à préciser que même si elle n’est pas en grève pour des questions de principe et de contexte peu favorable, elle fait siennes les revendications du SYTJUST pour lesquelles elle s’est toujours battue;

 

✓ Invite le Garde des sceaux à surseoir la procédure initiée contre le Secrétaire général du SYTJUST et à œuvrer pour une satisfaction des revendications qui ne font l’objet  d’aucune difficulté pour apaiser le climat social notamment le paiement des primes;

 

✓ Affirme qu’elle est prête  à faire une offre de propositions pertinentes  pour des pistes de sortie de crise;

 

✓ Dit qu’elle ne saurait jamais cautionner qu’un travailleur exerçant son droit de grève soit sanctionné sous quelque prétexte que ce soit;

 

✓ Déplore par la même occasion le relèvement de ses fonctions du conseiller technique du greffe;

 

✓ Appelle l’attention du ministre de la justice sur les conséquences fâcheuses qui découleront, à coup sûr, d’un rallongement indu de la liste des bénéficiaires du fonds commun précaire des greffes;

 

✓ Dénonce avec la dernière énergie  le recours au greffier ad hoc et se veut ferme et debout pour la défense des intérêts matériels et moraux de tous les travailleurs de la justice.

                                                                                                                                                                    Dakar, le 19 juillet 2020

Le Secrétariat Exécutif National

 

Dimanche 19 Juillet 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :