Décès de l’ancien DG de la FAO : Le témoignage émouvant de Madické Niang sur « Grand Jacques »


Peine, tristesse et désolation, voici, les trois sentiments qui ont traversé mon esprit lorsque, j’ai appris le décès de Jacques Diouf.

Grand Jacques, comme j’aimais affectueusement l’appeler, mérite tous les hommages et les honneurs de notre pays, sa patrie à laquelle il aura tout donné, ne ménageant aucun effort, pour la visibilité de l’étendard Sénégalais et ce, partout dans le monde.

Aujourd’hui, je salue sa mémoire pour plusieurs raisons. D’abord, il fut un fonctionnaire international émérite, un des dignes fils du Sénégal, qui aura été, après Amadou Mactar MBOW, le deuxième Sénégalais à diriger une organisation internationale comme la FAO.

Ensuite, tout comme moi, Jacques fut de Saint Louis, et toute sa vie durant n’a eu de cesse d’œuvrer pour le développement de cette belle ville dont nous sommes tous les deux originaires. 

Parents par alliance, il m'a toujours manifesté une affection et une estime réciproques.

En tant qu'ancien ministre des affaires étrangères, je sais ô combien, le travail de Jacques Diouf a été crucial pour le rayonnement du Sénégal à l’international. 

Grand panafricaniste, il n'a pas hésité ces dernières années à aller occuper un poste auprès du Président Alpha CONDE pour faire profiter la Guinée, un pays frere, de sa riche expérience.
Je présente à l’ensemble de la famille éplorée mes condoléances les plus attristées, ainsi qu’à tout le peuple Sénégalais. Que la terre de Saint Louis te soit légère, Grand frère 

Me Madické NIANG
Mardi 20 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :