Décès de Sidy Lamine Niass : le témoignage de Chérif Léheib Aidara, khalife général de la famille chérifienne de Saré Mamady et président national de Bamtaaré Sénégal


La mort de Sidy Lamine Niass a surpris tout le monde. Une nouvelle qui laisse orphelin le public  de son émission « diiné ak diamono » qui exhortait à un changement de comportement en essayant de corriger les tares de la société sénégalaise.

 

« J’ai commencé à suivre Sidy Lamine Niass au moins depuis trente-cinq ans. J’ai découvert en lui un homme engagé  qui croit en ses idées, un grand combattant de l’islam. Le Sénégal a subi une grande perte. La mort  de Sidy Lamine Niass est une énorme perte pour la presse sénégalaise, la nation sénégalaise et surtout de la Umma islamique  », témoigne Chérif Leheib Aidara.

Il ajoute avec fierté : « C’est quelqu’un qui a toujours lutté contre l’injustice et l’oppression, car il est un fervent défenseur de l’égalité entre les hommes. Le défunt n’avait rien à voir  avec la politique, il était un combattant des droits de l’homme et de la démocratie »  ».

« Il a toujours combattu l’injustice mais aussi et surtout il se battait pour les libertés publiques et démocratiques. C’est la raison pour laquelle il a été le pionnier de la presse privée au Sénégal », relate-t-il.

M. Aidara de souligner : « Il a formé beaucoup de journalistes qui sont aujourd’hui la fierté du Sénégal. C’est une vieille école son organe « Walfadjiri », qui continue de former les hommes de média ».

Il  profite de cette occasion pour présenter ses condoléances à la famille éplorée, au président de la République, à son gouvernement et à tous les Sénégalais.
Mercredi 5 Décembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :