Décès Astou Sokhna à Louga : « Si une personne meurt par négligence médical, c’est une nation qui est tuée » (Imam Bachir)


Dans le second numéro de l’émission « Al Juma Koor » de ce vendredi 15 avril 2022, Oustaz Bachir Cissé est revenu sur la mort d’Astou Sokhna au centre hospitalier de Louga. Un décès considéré comme une négligence médicale. Ce qu’en dit la religion, Oustaz s’est voulu très clair :

« Le Prophète Mohamed disait que tout mulsulman devrait avoir des notions dans le secteur de la santé. Il porte très haut ce métier. Dieu dira dans le Coran qu’une vie sauvée peut être considérée comme une nation sauvée et quand une personne meurt pour négligence médicale c’est l’effet contraire qui s’abat sur la personne », dit-il sur le plateau de Dakaractu. 
Vendredi 15 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :