Débat sur le 3e mandat : Psd Jant Bi dénonce une volonté de l'opposition de « déstabiliser le régime »


Le Bureau politique du Psd Jant Bi, réuni ce jour pour examiner l’actualité nationale, a salué les mesures prises par Macky Sall contre certains de ses proches collaborateurs qui s'étaient prononcés sur l'affaire dite du 3e mandat. "On ne conseille pas un président de la République dans la rue, mais dans les secrets de son cabinet!",  a indiqué le BP du Psd Jant Bi. 

​Celui-ci, convaincu de la pertinence de cette règle républicaine basique, et de son caractère salutaire, a tenu à apporter son total soutien au Président de la République, pour la vigoureuse piqûre de rappel qu’il a administrée aux contrevenants ; cela, pour la sauvegarde de la dignité de l’Institution présidentielle, et le respect, en toutes circonstances, de la sacralité des fondamentaux de la République. 

Et c’est sans état d’âme, que le Psd Jant Bi dit avoir appelé le Président de la République, à user de toute son autorité constitutionnelle, pour abolir, dans les périmètres de l’Etat, toute forme de licence communicationnelle, aux antipodes de la liberté d’expression, et foulant aux pieds le devoir de réserve, l’inviolabilité des secrets d’état, ou la solidarité gouvernementale.

S’agissant de "cet épouvantail que constitue le faux débat sur le troisième mandat", Mamour Cissé et ses camarades estiment que c'est un sujet "brandi et agité, à mille lieux de sa temporalité pertinente, par une opposition et des groupuscules instrumentalisés, dans le sombre dessein de déstabiliser le régime, de susciter l’indignation et la révolte, pour ramasser, dans leur rêve un pouvoir tombé dans la rue.  

Le Bureau politique du Psd Jant Bi, à travers un communiqué parvenu à Dakaractu, dit être "convaincu qu’il ne pourra jamais prospérer, pour 3 raisons fondamentales, qui constituent d’ailleurs ses tares congénitales : Une double imposture, un déni de la réalité socio-politique contemporaine et le rejet du peuple."

Concernant la première imposture, Abass Cissé porte-parole du Psd Jant Bi, a confié que "ceux qui parlent, savent très bien qu’ils le font à la place du Conseil constitutionnel, seul compétent pour régler cette question. La deuxième imposture, c’est quand ceux qui portent ce débat, prétendent parler au nom du peuple, alors que ce dernier, il y a seulement quelques mois, leur a signifié, avec une clarté et une netteté sans appel, qu’il ne veut point de leur leadership, pour conduire sa destinée et ainsi porter sa voix. Dans un tel contexte, oser prétendre être la voix du peuple relève à la fois de l’imposture certes, mais aussi d’un infantilisme insupportable".

Abass Cissé qui est par ailleurs Secrétaire national à la Communication d'évoquer ensuite "un déni de la réalité socio-politique contemporaine, ou une mauvaise foi certaine, lorsque ces mêmes gens veulent nous faire croire que la limitation des mandats est un signe de maturité démocratique. Toutes choses étant égales par ailleurs, cela voudrait-il dire que les Anglais, les Allemands et les Italiens entre autres, seraient eux, à l’ère du néolithique, ou du Cro-Magnon démocratique ?", s'interroge le Psd jant bi.

Le 3e point est relatif au "rejet du peuple qui refuse de s’approprier ces débats dans les salons feutrés de Dakar, au moment où ses préoccupations tournent autour d’un « meilleur être », par une prise en charge efficace et efficiente de ses urgences, que sont l’emploi, l’éducation, la santé, l’accès au crédit, la question foncière et le développement harmonieux du monde rural. Or, précisément, ce sont toutes ces questions là qui sont, aujourd’hui, positivement portées par le Président Macky Sall, à travers d’ambitieuses politiques de progrès économiques, financiers et sociaux"

C'est fort de tout cela que Psd jant bi, a relevé qu'un seul mandat a été confié au "Président Macky Sall, par le peuple : celui de travailler à son mieux être, dans la rigueur, la générosité et le don de soi ! Ce mandat-là durera tant que le peuple souverain n’en aura pas décidé autrement".
Dimanche 3 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :