Dame Mbodj sur le litige entre l'École Dior et les parents d'élèves : « Cette affaire ne devait pas arriver là, si le ministre de l'éducation avait établi une note de service »


Le syndicaliste et secrétaire général du CUSEMS authentique, Dame Mbodj, était présent ce matin au tribunal de grande instance de Dakar pour assister les parents d'élèves par rapport au litige qui les opposent aux responsables de l'établissement École Dior se trouvant aux Parcelles Assainies de Dakar. 

Dame Mbodj considère que cette affaire ne devait pas en arriver là si le ministre de l'Éducation nationale avait établi une note de service. Il juge que c'est lui qui devait trancher le débat. "C'est regrettable qu'on en arrive à cette situation, c'est pourquoi les parents d'élèves ont saisi le juge des référés." 

L'enseignant de marteler que c'est une procédure importante d'urgence parce que les élèves doivent aller étudier et que les enseignements apprentissages vont démarrer dès la semaine prochaine. 

Ainsi, il a rappelé que les responsables de l'École Dior refusent d'inscrire ces enfants sauf s'ils s'acquittent de ces arriérés. 

"Nous demandons à tous les parents de rester sur la position de principe, les enfants n'ont pas étudié, il n'y a eu cours ni en présentiel, ni en ligne",  s'offusque t il. 

À cet effet, le syndicaliste pense que c'est indige de réclamer des paiements si on n'a fait aucune prestation. 

Selon le Sg du CUSEMS, la demande de renvoi montre à suffisance que l'école Dior n'est pas prête et n'a aucun argument. "Nous pensons que le juge va prendre la décision que tout le peuple sénégalais attend, c'est-à-dire une décision de justice condamnant cette attitude", a-t-il relevé. 

Le SG du CUSEMS authentique de préciser qu'il accompagne les parents et les élèves de l'école Dior pour le principe de la centralité de l'élève et pour l'avenir de ces élèves.
Vendredi 20 Novembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :