Dakar - non-respect du port de masque : 226 personnes contrôlées et verbalisées



Hier, 226 personnes ont été contrôlées et verbalisées pour non port de masque. Elles vont débourser chacune la somme de 3 000 F CFA


Dakar - non-respect du port de masque : 226 personnes contrôlées et verbalisées
L’État a opté pour la fermeté, dans la lutte contre le coronavirus. De ce fait, le ministère de l’Intérieur et son bras armé, la police, ne comptent pas transiger avec le port du masque rendu obligatoire par arrêté ministériel signé par Aly Ngouille Ndiaye, pour venir à bout des cas communautaires. Ainsi, depuis avant-hier, il est institué le port du masque dans les services de l’Administration publique, du secteur privé, dans les lieux de commerce et les moyens de transport. Hier, les limiers des différents commissariats de la région de Dakar ont fait des descentes inopinées dans certains lieux de commerce et services de transport. Cette opération, qui va se poursuivre le temps qu’il faut, a permis aux hommes du commissaire El Hadj Cheikh Dramé, le patron des commissaires de la région de Dakar, d’interpeller 226 personnes qui ont été verbalisées. Selon les informations de « EnQuête », elles ont reçu des mis en demeure pour payer des contraventions de 3 000 F CFA chacune, selon l’article 8 du Code des contreventions qui punit la violation de l’arrêté ministériel. A Dakar, les autorités ont opté pour cette solution, en lieu et place des interpellations. Si on déférait au parquet les personnes qui ne portent pas de masque, on risque de remettre entre les mains du procureur un nombre impressionnant de fautifs, surtout ceux qui sont dans les transports et le commerce. Avec les risques de propagation de la Covid-19, pce serait très risqué de les entasser dans les différents services de la police nationale et/ou au tribunal. Donc, pour ne pas courir ce risque, les personnes qui ne portent pas leur masque vont payer 3 000 F CFA. C’est dans ce cadre d’ailleurs que les plus hautes autorités de la police nationale ont demandé à leurs agents d’opter, pour le moment, pour la carte de la contravention, sur le territoire national. 85 jeunes de la Médina devant le procureur, ce mercredi
Avant-hier, dans la matinée, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, avait fait une sortie pour dire que les agissements des jeunes de la Médina, qui défiaient les forces de défense et de sécurité, en leur tenant tête durant la période du couvre-feu, allait bientôt être un mauvais souvenir. Passant de la parole aux actes, les éléments de la police nationale y ont mené une grande opération coup de poing, durant la nuit. Elle a permis de mettre la main sur 85 personnes, souvent après une course-poursuite. Selon le journal, tous les interpellés étaient dans la rue au-delà de 20 h. Après leurs interpellations, ils ont été éparpillés dans différents commissariats de la région de Dakar, pour les besoins de leurs auditions. Hier nuit encore, la police a maintenu la pression sur la Médina, Grand-Yoff, Pikine, Guédiawaye, HLM et Parcelles Assainies, ainsi que dans les endroits où des tensions sont notées, avec un dispositif renforcé et beaucoup de patrouilles. Au terme de leur période de garde à vue, tout ce beau monde sera présenté devant le procureur
Mercredi 22 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :