Dakar-Plateau / Le maire Alioune Ndoye à couteaux tirés avec certains de ses administrés : La délivrance des certificats de résidence, la pomme de discorde.


À Dakar-Plateau, le maire Alioune Ndoye et une partie de ses administrés ne parlent plus le même langage. Et pour cause, ces derniers accusent le maire de vouloir empêcher les primo-votants de s'inscrire sur les listes électorales en décidant de faire de la rétention sur la délivrance des certificats de résidence. Une situation que dénoncent ces habitants du Plateau. 

Le président de l'Entente des mouvements et associations de développement, Abdou Khadre Gaye, trouve inadmissible la décision du maire Alioune Ndoye d'avoir la haute main sur la délivrance des certificats de résidence, dans ce contexte d'inscription sur les listes électorales. 

"Aujourd'hui à Dakar-Plateau, une injustice flagrante est en train de se produire du fait de l'autorité du maire Alioune Ndoye. C'est à dire que la délivrance des certificats de résidence se fait de façon sélective, parce que le maire a récupéré la délégation de signature qu'il avait donnée aux officiers d'état-civil et il a tout centralisé au niveau de son bureau pour les signer personnellement et de façon sélective. Ce qui est injuste. Aujourd'hui beaucoup d'habitants de Dakar-Plateau attendent toujours la délivrance de leurs certificats de résidence qu'ils avaient déposés depuis des semaines pour pouvoir s'inscrire sur les listes électorales", denonce avec fermeté le président de l'Emad, Abdou Khadre Gaye.

Embouchant la même trompette, Oumar Diao, le représentant du Pds à la commission d'inscription sur les listes électorales de la commune de Dakar-Plateau déplore la lenteur administrative causée par cette décision "anti-démocratique" du maire de Dakar-Plateau. 

"Aucun certificat de résidence de la police ou de la gendarmerie n'est accepté par la commission d'inscription sur les listes électorales à Dakar-Plateau. Ce qui est inadmissible. Car si on dit que seul le maire signe les certificats de résidence alors que jusqu'au moment où je vous parle, il n'y aucune résidence qui a été délivrée par le maire Aliou Ndoye, à quelques jours de l'arrêt des inscriptions sur les listes électorales, cela est déplorable d'autant plus que le maire n'aura pas l'occasion de signer toutes ces demandes déposées sur sa table avant la date échue", déplorera Oumar Diao du Pds.

Nos interlocuteurs interpellent les autorités afin qu'elles réagissent sur cette injustice notée à Dakar-Plateau avant qu'il ne soit trop tard. D'ailleurs,  informent-ils, des lettres ont été envoyées au gouverneur de Dakar, au préfet, au sous-préfet et même au ministre de l'intérieur pour alerter sur la situation. 

Du côté de la municipalité, les proches du maire balaient d'un revers de la main ces accusations portées sur le ministre- maire Alioune Ndoye. Selon Mme Fatou Guèye conseillère municipale à la maire de Dakar-Plateau, par ailleurs représentante du maire dans la commission d'inscription sur les listes électorales, "les résidences sont délivrées par l'état-civil et la sous-préfecture. Le maire est un officier d'état civil. Il peut à tout moment déléguer sa signature à qui il veut, comme il peut ne pas le faire, s'il n'en sent pas la nécessité..."
Lundi 9 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :