Dagana : L’audience prochaine accordée par le chef de l’État à la coordination départementale de l’APR divise les militants.


Sauf changement de dernière minute, le président Sall recevra en audience ce mardi au palais de la République la coordination départementale de l’APR de Dagana. Une audience qui fait déjà polémique dans le Walo, même si elle ne s’est pas encore tenue.

En effet, des responsables issus des différentes coordinations qui composent la coordination départementale sont montés au créneau pour dénoncer la manière dont les choix ont été opérés pour constituer la liste des militants qui seront reçus au palais.
 
« La liste qu’ils ont constituée n’est pas la bonne liste. Car ils ont zappé des gens qui ont milité dans le parti depuis 2008, favorisant les derniers venus dans le parti. Ce qui montre que ces gens n’ont aucune considération pour les militants de la première heure. Ils sont nombreux, des militants frustrés qui ne se sentent plus impliqués dans les activités du parti. C’est pourquoi nous souhaitons l’intervention du président Macky Sall pour corriger tout cela. Sinon cette colère risque de dégénérer et les conséquences seront lourdes pour le parti lors des prochaines élections », a dénoncé Makha Sarr, un des membres de la coordination départementale de l’APR de Dagana.
 
Des accusations balayées en touche par le membre du secrétariat exécutif départemental du parti APR de Dagana, Abdou Khadre Ndiaye, par ailleurs maire de la commune de Gaé. Pour le maire, ce qui est important c’est de privilégier le dialogue entre les acteurs du département car tout le monde ne peut pas figurer dans la liste.
 
« Il n’y a pas de mise à l’écart. La liste a été coordonnée par le mandataire et le coordinateur départemental. Il y a un certain nombre de critères qui a été respecté, maintenant ce qu’il faut comprendre c’est que tout le monde ne peut pas figurer dans la liste. Qui choisit, élimine. Mais ce qui est important, c’est le message que portera la délégation, mais aussi les opportunités qui peuvent découler de cette rencontre avec le chef de l’État. Car le département de Dagana a toujours des attentes », a précisé le membre du secrétariat exécutif national.
   
Même si pour Makha Sarr et ses camarades, « la frustration est aussi grande qu’elle risque d’avoir des conséquences néfastes pour le parti en vue des prochaines échéances électorales », le maire de Gaé Abdou Khadre Ndiaye rassure que l’important pour le département c’est que le militants travaillent en parfaite harmonie, dans la concertation. Car, estime toujours Abdou Khadre Ndiaye, la règle d’or en politique, « c’est la représentativité et le rapport de force... »
 
Lundi 5 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :