DPG II : Le SEP de BBY adoube Dionne

Réuni en séance ordinaire, le SEP de BBY a félicité le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah pour la pertinence des options et des programmes déclinés dans sa DPG.


DPG II : Le SEP de BBY adoube Dionne
Dans une note parvenue à notre rédaction, BBY exprime ses vives félicitations au Premier ministre pour sa magnifique déclaration de politique générale présentée de façon magistrale devant la représentation nationale. En effet, explique le SEP de BBY, ‘’cette déclaration allie à la fois clarté, concision, cohérence et pertinence, délivrée selon une pédagogie maîtrisée.’’ Mieux, soutient BBY, ‘’elle décline une vision stratégique d’un « Sénégal de tous, un Sénégal pour tous », slogan qui, comme une anaphore, donne rythme et beauté au discours.’’
L’exercice du Premier ministre consistait à faire partager l’engagement du chef de l’Etat, le Président Macky Sall, pour « la construction d’une société plus juste et plus solidaire », un Sénégal d’inclusion et de cohésion sociales. 
Selon le SEP de BBY, ‘’la première pierre d’angle identifiée dans le chantier de la construction d’un tel Sénégal réside dans l’éducation et la formation en tant que facteurs clés du changement dans tous les domaines, pour que tous les citoyens bénéficient des mêmes chances et des mêmes opportunités de promotion sociale, en particulier grâce à l’accès démocratique, à la connaissance.’’ ‘’C’est-à-dire une éducation et une formation pour tous, du primaire au supérieur, répondant aux besoins du marché du travail et l’employabilité pour favoriser l’insertion professionnelle’’,  mentionne BBY dans la note parcourue par nos soins.

La deuxième pierre angulaire se situe dans « la correction des déséquilibres territoriaux et le rattrapage infrastructurel avec tous les projets et programmes d’inclusion sociale dans leur essence, conçus pour éliminer les disparités spatiales. » 
La troisième pierre d’angle à poser dans ce chantier de la construction « d’un Sénégal de tous, un Sénégal pour tous », se trouve « dans les politiques sociales fortes qui garantissent l’accès aux services essentiels de santé, au logement, à l’eau, à l’assainissement et à un cadre de vie sain » et qui prennent en charge les groupes vulnérables comme les handicapés, les personnes du troisième âge, les enfants et les femmes. Et enfin, la quatrième pierre angulaire se constitue dans la réalisation d’une « agriculture compétitive, diversifiée et durable, avec pour fonctions de nourrir au mieux les populations, de tirer profit des opportunités du commerce international et d’augmenter significativement les revenus des ruraux ».
La même source d’ajouter que le Premier ministre a fourni des données chiffrées illustrant de manière concrète les efforts accomplis par son gouvernement dans la voie de l’édification d’un « Sénégal de tous, le Sénégal pour tous ».  Mais loin de tomber dans l’euphorie et la satisfaction béate, BBY soutient que le Premier ministre Dionne a tenu à rappeler, faisant ainsi preuve d’une grande modestie, que «ces performances aussi louables soient-elles, sont loin d’être des motifs de satisfaction pour nous. Elles sont davantage pour nous des incitations à travailler plus, pour encore plus de résultats ».

La main tendue de BBY à l’opposition

S’agissant du cadre de concertation sur le processus électoral, BBY, après avoir salué la nomination et l’installation de l’Ambassadeur Seydou Nourou Sy, ‘’regrette l’attitude de l’opposition’’ qui a boycotté les travaux. Toutefois, BBY appelle l’opposition à rejoindre la table de concertation pour trouver ensemble des solutions aux difficultés notées. Sur l’affaire Khalifa Sall, le SEP /BBY condamne avec fermeté ‘’l’intrusion délibérée’’ du conseil de la mairie de Paris, accusant Mme Hidalgo, maire de la capitale française, de son ‘’toupet à se retrouver dans un passé de colons au point de commenter et de s’immiscer dans un dossier pendant en justice sénégalaise’’. ‘’Madame Hidalgo aurait plus à s’occuper de ses grandes roues, qu’elle sache que la « France Afrique » est révolue.’’
Jeudi 21 Décembre 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :
LE LAIT, TROP LAID ?

LE LAIT, TROP LAID ? - 24/05/2018