DÉGRADATION DE BIENS : Cheikh Amar sous le coup d’une nouvelle plainte


Rebelote dans l’affaire opposant le patron de Tracto service équipement (TSE) Cheikh Amar à sa bailleresse la dame F.S. En effet, après l’ordonnance de référé du 11 Décembre 2017, ordonnant l’expulsion de Cheikh Amar de son Holding Amar S.A. Une nouvelle plainte a été déposée par la propriétaire de l’immeuble, ce 2  janvier 2018.

Cette fois, la dame selon qui, les locaux ont été laissés dans un état lamentable, a dressée une requête au tribunal de grande instance hors classe de Dakar. Ce, afin de l’autoriser à assigner dans un bref délai la société Amar Groupe Holding devant le juge de référé du tribunal de céans, pour statuer sur cette nouvelle affaire.

Une procédure qui sera naturellement suivie, par la désignation d’un expert agrée pour procéder contradictoirement à l’évaluation du coût de la remise en état des locaux.

Pour rappel, Cheikh Amar a été expulsé de l’immeuble qui abritait le siège de son groupe, pour défaut de paiement d’une somme de 26 millions de FCFA. Par ailleurs, la propriétaire de l’immeuble indique que malgré l’ordonnance du tribunal des référés du 11 septembre, le sieur Amar n’a accepté de payer que deux mois de loyer sur trois. Soit 17 millions 600 millions de FCFA.

En outre, la dame F.S, indique que la société Amar Groupe Holding S.A, refuse à ce jour de restituer l’ensemble des clés de l’immeuble. Ce qui a d’ailleurs été constaté par un huissier affirme la bailleresse.

Vox Pop
Jeudi 4 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :