DÉBAT AUTOUR DU PÉTROLE / Ismaïla Madior Fall regrette le fait que « ceux qui en savent beaucoup en parlent peu et que ceux qui en savent peu ou rien en parlent beaucoup »



Ministre d'État auprès du Président de la République, Ismaïla Madior Fall estime que la procédure enclenchée par le procureur pour élucider cette affaire Pétro-Tim/Aliou Sall est la bonne parce qu'elle a permis d'ouvrir, dit-il, une enquête. La raison qu'il donne au Grand Jury de ce dimanche c'est qu'au '' terme de cette enquête, le procureur, au regard des éléments dont il disposera, saura la suite qu'il faudra accorder à tout ça... La lumière sera faite comme elle se fait dans un État de droit. '' Toutefois, il tiendra, d'emblée, à saluer la décision du Président Macky Sall d'en parler. ''  Le Président n'avait pas à esquiver la question. Aujourd'hui, le pouvoir a eu la réaction qu'il faut '', dira-t-il sur ce chapitre.
L'ancien Président du comité ITIE / Sénégal de se réjouir que les Sénégalais aient pris l'option de débattre sur la question. '' Il faut saluer qu'il y ait dans notre pays un débat public sur les questions minières, pétrolières.''  Toutefois, il regrettera le bavardage inutile généralement noté. '' Il faut juste que le débat public soit beaucoup plus informé parce que beaucoup de gens racontent du n'importe quoi. L'intensité du débat public nous a donné beaucoup de points (...). Nous sommes dans un secteur où ceux qui en savent beaucoup en parlent peu et que ceux qui en savent peu parlent beaucoup.
Ismaïla Madior Fall de persister que le Sénégal montre patte blanche dans la cession des contrats et que la transparence ne souffre d'aucune contestation surtout qu'il est le premier pays au monde à se doter d'une loi sur le contenu local avant exploitation des ressources pétrolières et gazières. Il ajoutera la décision du Chef d'État d'ouvrir le Cos Petrogaz à l'opposition et à la société civile. Comme conséquence immédiate de tout ce qui précède, le ministre d'État indiquera la réticence des populations à aller répondre aux mobilisations initiées par l'opposition.
Interpellé sur l'absence de certains ténors de l'opposition au dialogue national, Ismaïla Madior Fall dira se suffire que '' la part décisive '' de l'opposition a accepté de répondre à l'appel...
Dimanche 14 Juillet 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :