Cumul des fonctions de chef de parti et chef de l'État : Macky Sall reste intransigeant sur la question.


Point de divergence entre le pôle de l'opposition, l'État et le Forum civil, la question du cumul des fonctions de chef de l'État et chef de parti politique s'est une fois de plus invitée au débat. En marge de son discours de félicitations adressées à la lauréate 2019 du Prix Macky Sall pour le dialogue en Afrique, le chef d'État sénégalais a une fois de plus livré son avis tranché. 

Selon ses dires, il serait risqué voire incohérent de scier la branche sur laquelle on est assis. " Un président de la République n'est pas un putschiste qui arrive au pouvoir. Il n'arrive pas au pouvoir par les armes. Il arrive au pouvoir par la dissuasion, la politique et le contact avec les citoyens... Alors demander à celui de rompre, de couper la branche sur laquelle il est assis, cela n'a pas de sens." Une manière de dire qu'il ne compte pas renoncer à son statut de leader de l'APR et de la coalition BBY par ricochet. De son avis, un président doit être politique...
Samedi 12 Décembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :