Critiques du verdict de Khalifa Sall, parrainage : Le « cours magistral » de l’AFP aux pourfendeurs du régime


Critiques du verdict de Khalifa Sall, parrainage : Le « cours magistral » de l’AFP aux pourfendeurs du régime
L’Alliance des forces de Progrès (AFP) semble s’émouvoir du contexte politique national actuel marqué par des excès de langage et de multiples formes de violence verbale après le prononcé du verdict de Khalifa Sall. Et dans cette optique, le parti de Niasse de recommander de «  toujours respecter la justice sénégalaise qui, en toute liberté, dit le droit, conformément à la loi et dans ses procédures et dans son esprit ».
Selon la même source en effet, « un procès se fonde toujours sur des faits allégués, vérifiés, établis et constants comme le dit le vocabulaire juridique. Après quoi, un verdict est prononcé qui fonde un jugement dans le principe et dans ses conséquences ».
L’Alliance des Forces de Progrès de rappeler en outre,  que, dans un procès, quand la justice prend une décision il faut garder en mémoire que les dispositions du Code pénal et celles du Code de procédure pénale ouvrent la possibilité de recours, comme le prévoit la loi. « Les accents querelleurs en direction de l’adversaire, sont tout à fait en dehors de l’espace politique où chacun doit trouver sa place ; dans la pensée comme dans l’action, dans un élan de solidarité et de noblesse, d’ouverture et de générosité partagée » lit-on sur leur communiqué.
Pour finir sur ce sujet, l’AFP de lancer un appel solennel à tous les Sénégalais, politiques comme apolitiques, pour un ressaisissement de qualité qui repose sur nos vertus communes.
Par ailleurs, s’agissant du parrainage qui est proposé et qui va faire l’objet d’une loi, selon l’AFP, il est naturel que les candidats à l’éminente fonction de président de la République possèdent une crédibilité certaine, couvrant une bonne frange de la communauté nationale.
« Il est normal, dès lors, que les citoyens sénégalais aient la possibilité d’apposer leur signature en faveur des candidats, sur une liste de parrainage touchant, au moins, la moitié des 14 régions du pays » indique leur note.
L’AFP se dit donc favorable au parrainage citoyen qui permet selon eux, d’éviter les candidatures fantaisistes qui polluent la compétition électorale pour le choix du président de la République, clé de voûte des Institutions. L’AFP invite tous les Sénégalais à apprécier, de manière lucide, les enjeux politiques dans un contexte national où tout doit être discuté, débattu et tranché par le vote démocratique.
 
Jeudi 5 Avril 2018
Dakar actu




Dans la même rubrique :